Tory Lanez s’est exprimé sur les réseaux sociaux après l’annonce du bureau du procureur du district de Los Angeles…

Tory Lanez vs Megan Thee Stalion, épisode 1452. 3 mois après les “prétendus” coups de feu de l’artiste de Toronto sur la rappeuse, l’affaire continue de battre son plein. Le 9 octobre 2020, le bureau du procureur du district de Los Angeles confirmait l’inculpation de Tory Lanez pour 2 chefs d’accusation : Agression avec une arme à feu semi-automatique et port d’une arme à feu chargée et non enregistrée au sein d’un véhicule. Une mise en cause pour laquelle le rappeur de 28 ans risquerait 22 ans et 8 mois de prison. Après s’être exprimer dans son album Daystar à propos de toute cette affaire, ce dernier à tenu à s’exprimer sur Twitter suite à cette inculpation. “J’ai toute foi en Dieu pour montrer… l’amour à tous mes fans et aux gens qui sont restés fidèles à moi et connaissent mon cœur … une inculpation n’est pas une condamnation. Si vous m’avez soutenu, je vous apprécie vraiment.” Alors que le procès devrait se tenir d’ici quelques mois, la défense de Tory songerait à évoquer des circonstances atténuantes et un accident lors de la fusillade.

À LIRE AUSSI: Tory Lanez inculpé par la justice américaine dans l’affaire Megan Thee Stallion

Un long contentieux

Tout démarre le 12 juillet 2020. Au sortir d’une soirée chez Kylie Jenner, une dispute éclate entre Tory Lanez et Megan Thee Stallion dans une voiture. Selon la version de la rappeuse, c’est en sortant du véhicule que le Canadien l’aurait menacée, lui demandant de danser avant de lui tirer 2 balles dans les pieds. S’en suivra des accusations de la part de la victime, tandis que Tory de son côté niera tout en bloc. Après avoir évoqué le fait qu’il était “ivre”, il sortira par la suite son album Daystar, dans lequel il affirme explicitement que Megan est une menteuse. L’entourage de la chanteuse accuse de son côté l’équipe du rappeur d’avoir falsifié des identités et des adresses mail afin de s’adresser à la presse. Un bel imbroglio qui est encore loin de nous avoir livré sa chute.