Cristiano Ronaldo connaît des soucis financiers avec sa chaîne d’hôtels de luxe, au point de songer à devoir mettre la clé sous la porte…

A 35 ans, Cristiano Ronaldo semble avoir encore quelques belles années devant lui. Au lendemain d’un match nul et vierge contre l’équipe de France, le champion d’Europe en titre ne semble pas en reste. Si d’un point de vue sportif, le joueur de la Juventus Turin se porte bien, certains de ses bizness sont pour leur part dans le dur. C’est notamment le cas de la chaîne d’hôtel à son nom, en partenariat avec le groupe hôtelier Pestana. Le portugais s’est associé à Dionisio Pestana il y a quelques années, donnant naissance à un 1er établissement a Funchal, lieu de naissance de la superstar. S’en sont suivis d’autres hôtels, Pestana CR7, à Lisbonne puis à Marrakech. Un investissement plutôt fructueux jusqu’à ce début d’année 2020.

cristiano ronaldo

À LIRE AUSSI: Cristiano Ronaldo, 1er footballeur à devenir milliardaire

Une crise sanitaire aux conséquences désastreuses

En mars dernier, la majorité de la planète s’est retrouvée confiné pour cause sanitaire, entraînant une récession économique majeure dans nombre de secteurs. Parmi eux, l’hôtellerie. Un coup dur venant mettre du plomb dans l’ail dans les projets de CR7. Le portugais avait en effet prévu d’ouvrir un nouvel hôtel à Madrid en juin 2020. Après des travaux et des restaurations conséquentes, l’établissement était aux normes dès avril. Il n’a pourtant jamais ouvert ses portes, engendrant un manque à gagner pharaonique, puisque les travaux ont coûté près de 15 millions d’euros. Dans le même temps, la rumeur voulait, dès le mois de mars, que ses hôtels soient transformés en hôpital : une info démentie par ses proches.

cristiano ronaldo

A Funchal, c’est la clé sous la porte ?

Du côté de Funchal, les affaires sont elles aussi bien mal en point. La petite île portugaise a perdu 80% de ses touristes depuis le début de la pandémie. Une situation dont l’hôtel de CR7 pourrait ne pas se relever. Le joueur et son entourage songent d’ailleurs à céder l’activité de ce dernier. Même constat à Lisbonne où le prix moyen d’une chambre est passé de 150 à 77€. En outre, un autre hôtel devait voir le jour à New York en 2020, ainsi qu’un à Manchester a l’aube de l’année 2023. Des projets aux investissements colossaux, puisqu’ils coûteraient la bagatelle de 30 millions d’euros, mais dont le futur semble s’écrire en pointillé. Le joueur ne s’est pour l’instant pas exprimé publiquement à ce propos.