COUPLET 1 : Many
J’connais les hommes, j’connais pas les anges
Mais bien trop la street, fais-moi douha
J’ai vu la peine, j’ai vu ton corps, on s’verra plus, sayonara
J’ai vu le feu dans le décor, j’entends plus l’souffle de Adama
Besoin d’temps, d’l’Eldorado, comme un oasis dans l’Sahara
J’entends les ara, je vois la hagra, j’ai vu les AK, j’entends les : “Paw ! Paw !”
Je vois l’âge, les cheveux blancs, j’serai jamais prêt, Madre pars pas
Tu veux le roro, tu veux la plata, fais tes choix, mais ne parle pas
J’connais le combat, je ne doutе pas, j’veux être un bonhomme commе Papa
J’ai donné, j’ai donné
J’suis tombé, j’suis tombé
J’ai ramé, j’ai ramé
Le navire troué, j’ai Plan A, j’ai Plan B
J’ai flambé, j’ai flambé
J’ai brillé, j’ai brillé
J’ai pêché, j’ai pêché
J’ai prié, j’ai prié (j’ai prié)

COUPLET 2 : JuL
Ah
Depuis petit j’ai grandi dans l’tieks
J’ai vu le manège en fumette sur mon Vespa
Ah j’en reviens pas (ah)
Ah
Ils en ont dit de toutes les couleurs sur moi
Sur mes proches, mais au final ils m’connaissent pas
Non, ils me connaissent pas
J’ai grandi dans l’tieks, et j’ai rien lâché
La rue, le rap, j’me suis attaché
Mon shit, mon cœur, j’ai tout partagé
Maman m’a dit : “Sur les autres, faut pas rager”
Le schmit m’a menacé (le schmit m’a menacé)
Il m’a pas rendu mes lacets (il m’a pas rendu mes lacets)
J’ai fait appeler mon avocat (j’ai fait appeler mon avocat)
Au final ça s’est bien passé (au final ça s’est bien passé)
Ça rentre du taff le dos cassé (ça rentre du taff le dos cassé)
Pour 1000-2, c’est pas assez

COUPLET 3 : Solda
Yo, chaque fois que je passe dans la tess’, on m’dit : “Force de barj’” (barj’)
Chaque fois qu’j’les dépasse, on casse du sucre dans mon dos en acier (bam)
Laissez-moi passer (passer), laissez-moi tous les dépasser (dépasser)
Niveau surclassé, là j’suis en classe C (Classe C), 2 côtés va falloir tasser
Tasser, tasser, tasser, tasser, tasser, pour mes gosses je ferai le ménage (wouh)
J’reste fort, mental d’acier, pas le temps pour toutes ces ‘tasses
5 moina dans le dahoni, toi (han), t’as pas connu la sère-mi (han)
Forgé, j’ai vécu le meilleur et le pire, on faisait tout avec tchi
Là, j’suis dans ma folie, j’les vois tous affolés (han)
J’te saute même si tu me supplies (han), si ça touche à la Guirri House
Là, j’suis dans ma folie (han), j’les vois tous affolés (han)
J’les mets tous accroupis (han), si ça touche à la Guirri House (han, han, han, han…)

COUPLET 4 : Moubarak
Combien de fois j’étais à terre, à plus savoir m’relever
J’ai esquivé la perquiz’ mais mes potes s’sont fait soulever
Faut rien lâcher, dans cette vie de chien, pendant des heures j’écoute les anciens
J’ai jamais fini d’en chier, rester solide il faut pas vriller
Il veut nous tête cassés, on va prendre, c’qu’on nous a pas passé
Depuis petit, c’est des montagnes qu’ont veut déplacer
On s’est croisé, t’as rien compris, je ne voulais pas de blesser
Maintenant, tu parles au gens, tu n’fais qu’me rabaisser

REFRAIN
Tard la night, combien j’ai fais de vœux
Je charbonne, j’travaille, le reste c’est le bon Dieu

COUPLET 5 : Soprano
Pas grandi dans la soie, ni dans le chacun pour soi
Oui, j’ai fini bourgeois sans décoller du Bourget
On fait le choix d’être un roi, pas une proie, et si tu croies
Qu’être Sopra Mbaba c’est facile, montre-moi
J’n’attends rien de l’Etat, artisanales sont mes médailles
Ils entretiennent nos rêves comme les murs de Noailles
Je taffe comme un Chinois en suivant mes règles
Prendre d’la hauteur à tout ça en suivant les aigles

COUPLET 6 : Elams
T’es fada, on a coupé chez tata, s’est fait frapper par tonton
Puni par maman, papa n’était pas là
J’suis bouillant d’puis minot, d’puis la fecha d’termino
Moi, j’rêve d’les terminer
Expire, expire, pousse la fonte, ça buzz, ça buzz et puis ça folle
Dieu merci, j’ai la foi (Dieu merci, j’ai la foi)
On m’disait, faut rien lâcher, la street faut pas s’attacher
Le quartier brise tes rêves comme MHD
On voulait du cash, tout pour l’appât du gain, la vie un combat, on a galéré sa mère
Jab, jab, du sale, coriace, j’frappe dans l’sable
On y arrivera malgré le mal, on y arrivera malgré le mal (malgré le mal)

COUPLET 7 : Soso Maness
Y’a personne qui croyait en moi, quand j’guettais seul dans le froid
J’ai servi tellement de clin’s, que j’en ai encore mal aux doigts
J’me souviens d’leur mépris, et de leur sourires narquois
Mais tu sais c’que j’ai appris, la patience est preuve de bonne foie
Et quand la route est longue, frère
Que le chemin est dur
Que les saveurs deviennent amères, noyé dans le futur
Relève la tête, sois fier, tu peux l’faire j’en suis sûr
Le travail, l’envie, les cojones, te feront briser ces murs

COUPLET 8 : Veazy
Hi, hi, tu t’es fait péter sur un plavond d’la maladie
Autour de toi que des haineux, jaloux qui t’envient
Tout part en vrille, il faut billet ou le vi-vie
Et même si ma vie elle est dure, je dors dessus comme sur de la drill
On n’parle pas trop et tout est dit
J’le montre pas trop mais je vie mes dreams, ohlala
Tout ça pour des loves ou parce que je fais ma malala
Ça les rend tous malalade
Comment te dire qu’c’est ma vie
J’parle des temps à remonter, que ces petites putes elles m’envient, pour ma paire de Margiela ohlala
Tous ça pour des loves quand je fume la malala
Tous ça, ça les rends malade

COUPLET 9 : Jhonson
La vie qu’on mène est rude mais on va pas baisser les bras
On va l’faire pour la cité, nos ptits reufs et nos scélérats
Comme Luther King, moi aussi j’ai fait un rêve
J’ai vu la paix à la place de tous ces drames
Le visage marqué comme celui de Seal
Il suffit de croire en soi-même avec un très lourd passé
On a fait des sous dehors mais à quel prix ?
Depuis on fait du ch’min, frérot lâche pas prise

Tokarev’ chargé, jvais bosser l’avenir
La larme de ma main, j’en ai des frissons
Enfermé dehors ouais, pas d’permis d’visites
On accuse le coup, ressers la boisson
Ressers la boisson, on accuse le coup
Enfermé dehors avec Shaya din
Confrontation carabinerie, frère, enfoiré

REFRAIN :
Tard la night, combien j’ai fais de vœux
Je charbonne, j’travaille, le reste c’est le bon Dieu

OUTRO :
Tard la night, combien j’ai fais de vœux (combien j’ai fais de vœux)
Je charbonne, j’travaille, le reste c’est le bon Dieu (le reste c’est le bon Dieu)
Tard la night, combien j’ai fais de vœux (combien j’ai fais de vœux)
Je charbonne, j’travaille, le reste c’est le bon Dieu (le reste c’est le bon Dieu)

 

JuL, Soprano, Elams, Moubarak, Soso Maness… – Combien :