Une enquête dévoilée ce soir par le New York Times révèle des cas de harcèlement moral et physique mais aussi de violences sexuelles au sein de la Fédération Française de Football.

Alors que l’Equipe de France affronte actuellement la Croatie dans le cadre de la Ligue des Nations, c’est une affaire embarrassante que vient de dévoiler le New York Times. Menée entre autres par Romain Molina, qui a notamment révélé il y a quelques semaines une vaste affaire de viols au sein des centres de formation de football en Haïti, une enquête publiée ce mercredi soir par le média américain dénonce de nombreux abus au sein de la Fédération Française de Football. Selon les éléments décrits dans ce 1er article -d’autres devraient rapidement suivre-, des employés dénoncent plusieurs cas de comportements sexistes et de harcèlement moral, alors que les méthodes de management se révèleraient particulièrement éprouvantes.

Le directeur financier de la FFF aurait par exemple fait l’objet d’une plainte de la part d’une salariée pour des réflexions sexistes à l’occasion d’une fête à Moscou lors du Mondial 2018, bien que les soupçons de harcèlement sexuel aient ensuite été écartés par une enquête de police. Quelques années auparavant, certains salariés se seraient également introduits sans permission dans la chambre de l’une de leurs collègues au Château de Clairefontaine lors d’un séminaire. Enfin, Florence Hardouin, directrice générale de la FFF, est directement citée dans l’article car plusieurs témoignages dénoncent son management, qui aurait provoqué la détérioration de la santé mentale de certains employés. Une ambiance générale délétère évidemment niée par Noel Le Graët, qui a tenu à apporter son soutien à sa numéro 2 et dénonce des accusations “absurdes”.

La FFF dans l’oeil du cyclone

Cette affaire, qui pourrait avoir un énorme retentissement si les accusations se confirment, vient s’ajouter à une autre polémique liée à la prise de position pour le moins étonnante de Noël Le Graet, qui affirmait que les cas de racisme étaient peu nombreux dans le football français. Une déclaration rapidement reprise par un Patrice Evra en colère qui a dénoncé le racisme installé en Equipe de France lorsqu’il y évoluait, notamment quand les plans de table étaient modifiés afin que les personnalités politiques de passage soient entourées par des joueurs blancs. L’ancien latéral gauche de Manchester United affirme aussi que les sélectionneurs reçoivent régulièrement des courriers racistes visant les joueurs noirs et maghrébins des Bleus, dont certains qu’il a lui-même pu consulter. Définitivement, l’étau semble se resserrer autour d’une Fédération de plus en plus critiquée…

À LIRE AUSSI: Racisme dans le foot : Patrice Evra s’attaque à Noël Le Graet [Vidéo]