A-A-AriBeatz…

COUPLET 1 : Lacrim
Mes amis sont loyaux, de l’oseille, des joyaux, ayo
J’suis l’noyau dur, j’ai mouillé l’maillot, oh mamanayo
Apporte mayo’, au Warni, j’commande une bavette d’aloyau, hey
C’est le boudin sur le tableau d’bord, les mecs qui la regardent ont foncé dans l’mur
Des yeux de fou, une chevelure de malade, t’as raison, fils de pute, j’suis dans l’futur
Allez, nikomouk, haleine de boucan, on a sicarios, comptables et avocats
Une paire de Requin, un joint d’Marocain, j’vais tous les baisеr, khouya, j’suis dans mon ahkan
11.43 se pointe devant toi, lе canon s’allume à midi 43
Tier-quar en toi, même, sache mon petit qu’une bastos dans le cul, ça rend droit
Les keufs enquêtent, se mêlent, week-end, la weed américaines me ken, massage Phuket
J’suis avec JuL, on les encule, mitard sous la canicule même la BRB jamais nous manipule
Petit fils de puto, tu m’sors le couteau, le Porsche, du laser visera pas le poto
Ramène une photo, poto, si c’est d’la frappe, j’repasserai en moto (bah, bah, bah)

REFRAIN : JuL (& Lacrim)
Là, c’est la zone (eeeh) (ouais), c’est la rue en personne (eeeh) (ouais)
Je compte pas quand j’donne (eeeh, ouais) et y’a personne qui mythonne (eeeh) (ouais)
Mental Mexico (eeeh) (ouais), on prend pas la coco (eeeh) (ouais)
Embrouille dans l’Vito (eeeh) (ouais), on va te lever, puto (eeeh, ouais, Lacrim, JuL, ouais)
Oh, oh, anti bâtard, anti bâtard, anti bâtard (ouais, Lacrim, JuL, ouais)
Anti bâtard, anti bâtard, anti bâtard (hey, hey)

COUPLET 2 : JuL
Toujours chaud, t’inquiète pas, ils veulent m’éteindre à petit feu
Les Oakley dans la Audi, j’me camoufle avec la petite
Allez pscht, pscht, respire la fumée du shit, shit
Et chut, chut, ferme ton cul quand tu vois les schmitts, schmitts
Beaucoup disaient que j’allais pas tenir, 6 ans que j’ai percé, ils me restent peu de partenaires (bien sûr)
Fais pas ta pute avec ton pote à l’avenir, en rentrant, tu pourrais voir 2 mecs cagoulés dans l’Partner
A la base, j’suis pas taleromic, j’touchais même pas le SMIC, SMIC, SMIC
Là, j’suis connu, c’est magnifique, j’galérais avec Tchik-Tchik
T’sais qu’ça parle pas tching-tchong, Lacrim et JuL c’est crick-crick
Balle dans ta tête, balle dans ta tête, balle dans ta tête
La machine est dans la zone, j’assassine, sur la scène, j’fais des sommes, je les saigne et j’ai les chromés sales
J’nettoierai le sol, si j’suis fauché tout seul, de moi, je m’isole et j’fais du plata, poto
Que du sale et j’ai la mentale à l’ancienne, à l’ancienne, quand j’écris, j’suis posé devant la piscine
Pas de yacht, nan, pas d’hélico, ça a pas changé, tête de Corsico traîne avec bicots
Mental Mexico, Marseille et Parigo, on a les crocs, les p’tits s’font les grands depuis qu’Pequeño s’est fait Maréco (JuL)
Hein (JuL), c’est l’OVNI

REFRAIN : Maes (& Lacrim)
Là, c’est la zone (eeeh) (ouais), c’est la rue en personne (eeeh) (ouais)
Je compte pas quand j’donne (eeeh, ouais) et y’a personne qui mythonne (eeeh) (ouais)
Mental Mexico (eeeh) (ouais), on prend pas la coco (eeeh) (ouais)
Embrouille dans l’Vito (eeeh) (ouais), on va te lever, puto (eeeh, ouais, Lacrim, JuL, ouais)
Oh, oh, anti bâtard, anti bâtard, anti bâtard (ouais, Lacrim, JuL, ouais)
Anti bâtard, anti bâtard, anti bâtard (hey, hey)

 

Lacrim feat. JuL – Eric Cantona :