Alors qu’il était en plein un live Instagram, Offset a été arrêté pour avoir sorti une arme à feu devant des partisans de Trump…

Ce samedi 24 octobre, Offset a fait le buzz sur la toile. Néanmoins, une fois n’est pas coutume, ce n’est pas pour ses histoires de cœur avec son épouse Cardi B. Alors qu’il se baladait en voiture, le rappeur s’est retrouvé dans une manifestions pro-Trump à Los Angeles. Le membre des Migos, qui faisait au même moment un live Instagram suivi par plus de 40 000 viewers, s’est alors soudainement fait arrêter par des policiers de Beverly Hills,. En l’occurrence, des partisans de Trump auraient indiqué aux forces de l’ordre qu’Offset avait agité une arme à feu devant eux. De son côté, le rappeur, qui dément ces allégations, affirme que plusieurs d’entre eux avaient frappé sa voiture avec un drapeau avant de déclaré aux flics : “Savez-vous qui je suis? Je suis Offset, du groupe Migos”. Installé dans sa voiture alors que des policiers lui demandaient d’en descendre et qu’il continua à filmer la scène…

À LIRE AUSSI: Cardi B confirme être toujours en couple avec Offset, et s’explique ! [Vidéo]

Une libération rapide

Sur place, les 3 policiers lui demandent de couper le contact, ce que refuse le mari de Cardi B , installé dans sa voiture, en train de filmer la scène…. Les agents de l’ordre renouvellent alors leur ordre au principal intéressé qui refuse toujours d’obtempérer et rétorque : “Je ne vais pas enlever mes mains de mon volant”. Suite à plusieurs échanges, les policiers ouvrent finalement en force la portière du véhicule, pour passer les menottes et fouiller Offset, entourés par une dizaine de spectateurs médusés. L’équipe du rappeur de Lawrenceville, en Géorgie s’est alors exprimé dans les colonnes du magazine de hip-hop américain XXL : “Offset a été arrêté par le Département de Police de Beverly Hills suite à une attaque par des partisans agressifs de Trump”. Le communiqué se poursuit : “Il a été libéré peu de temps après. Offset remercie ses fans pour leur soutien et souhaite à tous paix et sécurité en ces temps difficiles. Il encourage tout le monde à sortir et à voter car les choses n’évolueront pas si rien ne change.” Si l’histoire se finit bien pour le membre des Migos, toutes les arrestations n’ont malheureusement pas connu le même dénouement. Si l’on ne reviendra pas sur les plus dramatiques, Marcelo Almanzar, 20 ans, petit cousin de Cardi B, s’est également fait arrêter par la police du comté de Los Angeles durant cette même manifestation. Il est accusé d’avoir brandi une arme sur des piétons et est actuellement détenu sous caution, pour une somme de 35 000 dollars. Une 1ère audience de son procès à venir aura lieu le 27 octobre.

De son côté, Cardi B qui était présente sur les lieux n’a pas pu garder son calme en voyant le père de sa fille se faire serrer. Un séquence captée par un badaudt montre la rappeuse furieuse, hurlant en se dirigeant d’un pas décidé vers les flics alors qu’Offset était en train de se faire menotter. On touche pas à la famille !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#CardiB’s a ride or die 👏

Une publication partagée par Our Generation Music 🔰 (@ourgenerationmusic) le