Walter Wallace, afro-Américain de 27 ans a été abattu par 2 policiers en pleine rue à Philadelphie ce 26 octobre. Depuis, les émeutes font rage…

Nouvelle bavure à mettre à l’actif de policiers américains, quelques mois seulement après l’assassinat de Georges Floyd ou encore celui de Breonna Taylor. Les faits se sont déroulés lundi 26 octobre, dans le quartier de West Philadelphia. Selon les informations récoltées autour de cette nouvelle bavure filmée par des smartphones, 2 policiers auraient été appelées après une dispute familiale. Walter Wallace Junior, un homme de 27 ans et père de famille, souffrant de troubles bipolaires, menaçait son entourage avec un couteau. Ne daignant pas lâcher son arme, le jeune homme a été abattu dans la foulée, devant sa mère, qui a essayé de s’interposer avant que le drame ne se produise. Victime de plusieurs tirs par seulement 2 policiers, le jeune homme est décédé à son arrivée à l’hôpital. La famille du défunt a déclaré avoir contacté les urgences médicales, car Walter Wallace Jr était en pleine crise. C’est finalement les forces de l’ordre qui sont intervenues. Si ces derniers ont été suspendus dans la foulée, leur mise à pied n’a néanmoins pas calmé les ardeurs des manifestants, qui ont défilé dans les rues de Philadelphie.

philadelphie-police-emeute

À LIRE AUSSI: Minneapolis : les émeutes continuent, un commissariat incendié

Une vidéo du meurtre

Une vidéo amateur de la scène a été diffusée sur les réseaux sociaux et n’a fait qu’embraser la haine et la colère des défenseurs de la communauté afro-américaine. En effet, sur cette dernière, Walter Wallace est à plusieurs mètres des policiers, qui n’ont pourtant pas hésité à l’abattre. Le père de la victime accuse le coup. “Il a des problèmes psychologiques, pourquoi lui tirer dessus avec une arme à feu ?”. Des associations dénoncent d’ailleurs ce procédé, expliquant que les forces de l’ordre auraient pu avoir recours à des armes non létales, à l’instar du taser. En signe de protestation, plus d’un millier de personnes se sont réunies en début de soirée dans les rues de Philly, ce mardi 27 octobre par manifester face à cette énième bavure. Bien que la police ait tenté de les arrêter, les manifestants se sont alors dispersés afin de continuer le marche aux 4 coins de la ville. Des magasins ont également été pillés, des canapés et des poubelles ont été incendiés en plein milieu de la rue. Une voiture de police a également été brûlée. On dénombre, selon les autorités, une douzaine de policiers blessés. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées non loin du lieu du crime, scandant le slogan suivant : “Dis son nom, Walter Wallace” !

Meek Mill réagit

Meek Mill a décidé de se saisir son compte Instagram pour prendre la parole après cet acte qui s’est produit dans sa ville natale. C’est avec dégoût qu’il a réagi à ce que l’on peut encore appeler un meurtre : “Même un soi-disant “voyou de la rue” ne tirerait pas sur un homme avec un petit couteau, aussi souvent, pour se protéger… Un jeune homme a été tué devant sa mère alors que cela aurait pu être résolu avec un taser ou un coup de feu ou deux ! Aidons-la le plus vite possible !

Meek Mill