Alors que les discussions vont bon train depuis plusieurs semaines afin de définir une date de reprise pour la nouvelle saison de la NBA, Malcolm Brogdon, meneur de jeu des Indiana Pacers et vice-président du Syndicat des Joueurs, a annoncé que seules 2 dates étaient encore envisagées.

Comme la totalité des principales ligues sportives aux Etats-Unis, la NBA est finalement parvenue à mener jusqu’à son terme une saison débutée il y a an un, et ce malgré une interruption de quelques semaines qui a provoqué la mise en place d’une bulle autour des installations de Disney World, à Orlando. Et alors que les Lakers ont été sacrés champions au milieu du mois, les officiels de la ligue, les représentants des joueurs et les diffuseurs se sont eux entretenus à de nombreuses reprises depuis afin de définir le calendrier de l’intersaison, forcément largement retardée par cette saison terminée plus de 3 mois après la date prévue à l’origine.  Et si tout laissait à penser que la reprise de la saison se déroulerait autour de Noël, après la Draft, la Free Agency et la pré-saison, Malcolm Brogdon a mis un terme au suspens en confirmant que 2 dates étaient encore envisageables.

À LIRE AUSSI: NBA : 10 ans après, les Lakers sont de nouveau champions ! [Vidéo]

Le 22 décembre… ou le 18 janvier

Vice-président du Syndicat des joueurs NBA, le meneur des Pacers a en effet confirmé que les dates du 22 décembre et du 18 janvier avaient été retenues et sont désormais au coeur des discussions. Si la plupart des dirigeants de la ligue et les joueurs privés de bulle opteraient pour la 1ère date, qui leur permettrait de gagner plus d’argent -une somme estimée  à 500 millions de dollars au total-, les stars souhaiteraient elles attendre le milieu du mois de janvier, histoire de gagner 3 semaines de repos après une année harassante sur le plan physique mais aussi mental. Bref, si on y voit désormais un peu plus clair, la lutte risque de se poursuivre afin qu’une date définitive du début de la nouvelle saison soit définitivement arrêtée…