En plein divorce, la future ex-femme de Dr. Dre, Nicole Young souhaiterait faire témoigner les anciennes maîtresses du producteur à la barre…

Les histoires d’amour finissent mal en général” chantaient les Rita Mitsouko. Celle entre Dr. Dre et Nicole Youg ne fait pas exception à la règle, et prend actuellement une tournure inattendue. La future ex-femme du producteur et biznessman averti mettrait tout en place pour pourvoir faire témoigner 3 anciennes maîtresses de Dre, et remporter le milliard de dollars en jeu. D’après les informations du Daily Mail, il s’agirait de Jillian Speer, Kili Anderson et Crystal Rogers. Mais, un détail complique légèrement l’affaire : aucune d’entre elles ne souhaite témoigner durant ce procès. Ainsi, elles ont toutes les 3 engagé l’avocat Kris LeFan, afin qu’il mette tout en œuvre pour qu’elles n’aient pas à passer à la barre. Ce mardi 27 octobre, elles ont déposé une motion de rejet des citations à comparaître, affirmant qu’aucune d’entre elles ne disposait “d’informations pertinentes” à apporter à la cour. D’autant que comme l’avocat le signale, aujourd’hui plus rien ne prouve que ses clientes aient eu une relation avec Dre. Surtout, selon lui, cela ne ferait, de toute façon, aucune différence dans cette affaire puisque l’Etat de Californie est un état de divorce par consentement, et que rapporter ce genre de témoignages à un dossier en cours est souvent inconvenant, et n’est en général pas admis.

dre young nicole divorce

À LIRE AUSSI: Dr. Dre et son fils se font faire le même tatouage… [Photo]

Qui sont ces 3 femmes ?

Jillian Speer est une auteure, compositrice, interprète et musicienne américaine de 41 ans. En 2016, elle a sorti un album intitulé Deeper This Way. Crystal Rogers, plus connue sous le nom de Crystal Sierra est une chanteuse et actrice ayant co-écrit la chanson Got Me Open, qui figurait sur l’album Dr. Dre Presents the Aftermath, paru en 1996. Enfin, Kili Anderson est une ancienne mannequin, aujourd’hui femme d’affaire dans le bizness de soins de la peau. Elles auraient toutes eu une liaison avec Dr. Dre en 2013, alors qu’il était marié à Nicole Young. Mais si cette dernière espère encore pouvoir apporter des éléments dans le but d’affaiblir la défense de Dre dans cette procédure de divorce, à ce jour, elle est celle qui a déjà perdu une manche…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

It’s deep. ✨💞✨

Une publication partagée par Jillian Speer (@jillianspeer) le

Une guerre sans merci

Depuis juin 2020, leur mariage vole en éclat et les 2 parties se livrent une guerre juridique sans merci. Le fondateur de Beats Electronics accuse notamment son épouse de détournements de fonds, tandis que cette dernière prétend avoir été victime de violences physiques et mentales par André Romelle Young (de son vrai nom). En outre, elle avait réclamé une pension compensatoire de 2 millions de dollars mensuels. Au début du mois d’octobre, c’est Dr. Dre qui avait gagné la 1ère bataille juridique dans cette affaire, puisque le juge en charge du dossier avait rejeté la requête de Nicole Young, qui réclamait 1,5 million de dollars pour couvrir ses frais en tout genre, dont ceux afférents à ses frais de sécurité, ainsi que sa demande d’avancer le procès, initialement prévu en janvier, à novembre. Si la future ex du producteur et interprète de California Love (aux côtés de 2pac) a donc dû essuyer ses 2 refus, elle n’a toujours pas dit son dernier mot…