Nicole Young accuse Dr. Dre d’avoir eu des enfants “extra-conjugaux” durant leurs 24 ans de mariage…

Le déchirement entre l’ancien couple n’en finit plus. Alors qu’ils étalent au grand public leurs déboires conjugaux depuis le mois de juin, la bataille juridique entre Dr. Dre et son ex-femme Nicole Young n’a rien d’amicale et semble avoir atteint à son apogée. Et l’ancienne avocate de 50 ans a encore plus d’une corde à son arc afin d’arriver à ses fins. Après bien des manœuvres pour faite tourner le divorce à son avantage et mettre la main sur une part de la fortune estimée à environ 1 milliard de dollars, elle accuse maintenant le mythique producteur d’avoir des enfants issus de relations extra-conjugales. Ainsi, cette dernière a déposé des documents devant la cour, exigeant qu’Andre Young remette toute paperasse relative aux actions de paternité dans lesquelles il aurait pu être impliqué au cours de leur union de 24 années. Une offensive qui est la dernière d’une longue série…

dr dre nicole young divorce

 

À LIRE AUSSI: Dr. Dre : sa femme veut faire témoigner ses ex-maîtresses dans leur procédure de divorce

De nombreuses attaques et coups bas

Il y a quelques jours, Nicole Young tentait d’assigner 3 anciennes maîtresses de Dr. Dre : la chanteuse Jillian Speer, l’ancien mannequin Kili Anderson et l’artiste de hip-hop latin Crystal Rogers, afin qu’elles puissent comparaître devant la cour. Ces dernières, ne souhaitant pas témoigner, avaient alors engagé un avocat pour les défendre. Il ne s’agit ici que de la dernière manœuvre du le femme de Dre pour faire pencher l’issu de la procédure de divorce à son avantage. André Romelle Young avait déjà accusé son ex-femme de détournement de fonds en septembre, estimant qu’elle avait soustrait pas moins de 353 571 dollars d’un compte bancaire professionnel lié à leurs activités communes, et notamment autour du fameux studio d’enregistrement, Record One. De son côté, Nicole Young affirmait que son futur ancien conjoint lui avait fait subir des violences physiques et psychologiques importantes durant leur relation. En outre, elle avait réclamé 2 millions de dollars de pensions alimentaires mensuels et 5 millions de dollars pour couvrir ses frais juridiques. Une demande déjà refusée par la juge en charge du dossier. Nul doute que chacune des parties risquent de sortir de nouveaux dossiers pour défendre ses intérêts d’ici la tenue du procès, en janvier…