A l’approche de la traditionnelle fête de Thanksgiving, Kodak Black, qui a récemment changé de prison, a fait un don de 15.000 dollars afin d’offrir 1 000 repas aux habitants de sa ville d’origine, Pompano Beach.

S’il est toujours incarcéré, Kodak Black va sans doute pouvoir souffler un peu. D’abord enfermé dans une prison du Kentucky, le rappeur originaire de Floride et ses proches avaient à plusieurs reprise fait état de violences commises par des gardiens, tandis qu’il affirmait ne pas pouvoir pratiquer librement sa religion. Finalement, après plusieurs mois de bataille, ses avocats sont parvenus à obtenir son transfert dans un centre de sécurité de l’Illinois, lui permettant de passer les fêtes de fin d’année dans un contexte certes délicat mais tout de même un peu plus calme. Et tandis que ce mercredi, il a enfin dévoilé son nouveau projet, Bill Israel, près de 2 ans après Dying to Live, l’équipe du rappeur a réalisé un très beau geste souhaité par un Kodak qui, malgré la situation, reste généreux envers sa communauté.

À LIRE AUSSI: Kodak Black affirme avoir été torturé en prison et dépose plainte

Un beau don avant Thanksgiving

Kodak a ainsi dépensé près de 15 000 dollars afin que soit offert 1.000 dindes, plat traditionnel mangé en famille lors de cette fête, ainsi que plusieurs bouteilles de sodas et paquets de chips, aux habitants de sa ville natale, Pompano Beach. Un très beau geste qui permet d’aider de nombreuses familles et a généré un sacré embouteillage autour des stands de distribution, où les bénévoles ont tout de même pu donner tous les colis prévus à l’origine. Pas sûr néanmoins que cela puisse influer sur ses affaires judiciaires toujours en cours, puisqu’en plus de sa peine actuelle pour possession illégale d’armes, il est toujours suspecté de viol en Caroline du Sud…

À LIRE AUSSI: Kodak Black annonce un nouvel album depuis sa prison