La presse américaine rapporte que Lil Wayne, inculpé pour possession d’arme et de munitions, risquerait jusqu’à 10 ans de prison.

Près d’un an après avoir été arrêté par des policiers fédéraux lors d’un contrôle à l’aéroport de Miami, Lil Wayne pourrait être confronté à de sérieux problèmes avec la justice. TMZ affirme en effet ce mardi soir que le rappeur originaire de la Nouvelle-Orléans a officiellement été inculpé pour détention d’une arme et de munitions. Une affaire qui, s’il est finalement reconnu coupable lors de son procès, pourrait le conduire à une peine de 10 ans de prison. D’autant que cette interdiction de posséder une arme est déjà liée à une ancienne condamnation de Weezy, ce qui ne devrait pas vraiment aider la justice à se montrer clémente. D’autant qu’au moment de son arrestation, les enquêteurs auraient également mis la main sur plus de 20 000 dollars ainsi que des ectasys et de la cocaïne avaient été trouvées.

Un soutien à Trump qui lui a coûté cher

Cette affaire, qui pourrait lui valoir une nouvelle condamnation, arrive quelques jours après que Lil Wayne se soit retrouvé au cœur d’une affaire liée à la Présidentielles américaines. Ainsi, peu de temps avant le scrutin, Weezy avait surpris ses fans – mais aussi sa compagne Denise Bidot – en annonçant sur Twitter son soutien à Donald Trump. Une prise de position qui a provoqué une rupture temporaire  avec cette dernière, très engagée en faveur de Joe Biden, avant que le couple ne se reforme finalement. Un ascenseur émotionnel et une très belle réputation un peu amochée par le public, qui n’a pas vraiment compris ce soutien soudain pour un homme qui a finalement échoué dans sa quête d’un 2nd mandat à la tête des Etats-Unis…

À LIRE AUSSI: Lil Wayne réconcilié avec sa copine après l’épisode Trump ?