L’un des assassins présumés de Pop Smoke a fait un live Instagram depuis sa cellule de prison ce samedi 14 novembre…

Le 19 février 2020, l’une des étoiles montantes du rap US était assassinée dans une villa d’Hollywood après avoir diffusé sur les réseaux des images laissant reconnaître le lieu où il se trouvait. Agé de seulement 20 ans au moment des faits, Pop Smoke décédait une semaine après la sortie de son projet Meet The Woo 2. Après une enquête approfondie, la police de Los Angeles arrêtait plusieurs individus en relation avec le meurtre du rappeur. Parmi eux, 2 mineurs âgés de 15 et 17 ans, dont les identités n’ont pas été révélées, ainsi que Keandre Rodgers, 18 ans et Corey Walker, 19 ans. Accusés de meurtre commis lors d’un vol et d’un cambriolage, ainsi que d’appartenance à un gang et usage d’armes à feu, les 2 suspects les plus âgés sont tous les 2 passibles de la peine de mort. Bien qu’actuellement derrière les barreaux, Corey Walker a fait un live Instagram qui a enflammé la toile ce samedi 14 novembre…

À LIRE AUSSI: Pop Smoke : la maison dans laquelle il a été tué est à vendre

De nombreuses questions sur Pop Smoke

Dans ce live pour le moins inattendu, l’assassin présumé de Pop Smoke apparaît plutôt apaisé face à la caméra. On l’aperçoit notamment fredonner des chansons de Rod Wave et NoCap tout en passant la serpillière. Si Corey Walker reçoit de nombreux messages dans la section commentaire du live quant à son implication dans le meurtre du rappeur de Brooklyn, ce dernier ne semble pas y accorder la moindre importance et ne répond à aucun d’entre eux. En revanche, il n’hésite pas à faire toutes sortes de signes de gang alors que certains de ses supporters écrivent “Fuck Pop Smoke” en guise de soutien. Une vidéo qui n’aura néanmoins pas permis à quiconque de faire la lumière sur cette sombre affaire. Alors que les enquêteurs pensaient dans un 1er temps à un vol qui aurait mal tourné, ils s’étaient finalement penchés sur la piste d’un règlement de compte. Beaucoup de zones d’ombre restent encore à éclaircir, près de 10 mois après le drame…