Barack Obama a expliqué, selon lui, les similitudes entre les valeurs prônées par le Hip-Hop et celles mises en avant par Trump…

S’il ne semble pas désireux d’accepter sa défaite, Donald Trump va pourtant bel et bien devoir céder son titre de président des Etats-Unis à Joe Biden. Fils du promoteur immobilier Fred Trump, “The Donald” comme il est surnommé s’est construit un véritable empire dans le domaine, possédant un grand nombre de bâtiments prestigieux portant généralement son nom. Pur symbole du capitalisme, ce businessman arrivé sur le toit du monde en 2017 prône des valeurs souvent similaires à celles que l’on retrouve dans le hip-hop aux US. C’est en tout cas la vision de Barack Obama, ancien président des Etats-Unis, qui s’est exprimé dans les colonnes de The Atlantic ce lundi 16 novembre alors qu’il fait le tour du monde pour assurer la promotion de son nouveau livre autour de ses mémoires, Une Terre promise. “Je dois me rappeler que si vous écoutez du rap, c’est une question de bling, de femmes, d’argent. Beaucoup de clips de rap mettent en avant les mêmes critères de succès que Donald Trump. Tout est plaqué or. Cela s’insinue et s’infiltre dans la culture”, explique-t-il notamment…

obama trump

À LIRE AUSSI: Lil Pump n’a finalement pas voté pour Trump

Le vote des afro-Américains pour Trump en hausse

De manière plus générale, Barack Obama a également souligné que la population afro-américaine avait plus voté pour Trump en 2020, que lors de son 1er mandat il y a 4 ans. Selon un sondage de NBC, 18% de la population noire a voté pour le candidat démocrate en 2016, contre 20% en 2020. A titre de comparaison, 95% d’entre eux avaient voté Obama en 2008 et 87% en 2012. D’après le natif d’Honolulu, à Hawaï, cette augmentation est due au fait que l’Amérique a toujours prôné un système de caste différenciant les riches et les pauvres. “Vous commencez alors à voir les modes de vie des riches et des célébrités. A ce moment là, soit vous avez le sentiment d’être l’un d’entre eux, soit vous vous considérez comme un looser. Et Donald Trump incarne ce mouvement culturel qui est maintenant profondément enraciné dans la culture américaine.” Un mode de pensée qui se retrouve également dans bon nombre de morceaux de rap comme le laisse entendre l’ex-président américain. A l’instar de Kanye West, Lil Wayne, Lil Pump ou encore 50 Cent, plusieurs artistes hip-hop ont d’ailleurs publiquement apporté leur soutien à Donald Trump, même si certains ont entouré ce soutien de beaucoup d’autodérision. S’il regrette donc cette mentalité capitaliste dans le rap, Obama n’a néanmoins jamais caché son amour pour ce mouvement culturel. Il publie d’ailleurs tous les ans sa playlist d’été. Toujours très attendue, elle contenait en cette année 2020 des morceaux d’artistes issus du rap game US et de la culture hip-hop en général, comme J. Cole, Mac Miller, Megan Thee Stallion, Rihanna, Jorja Smith ou encore Beyoncé… Un mouvement qui pèse donc aujourd’hui dans la politique comme le soulignait récemment Erykah Badu qui expliquait en interview avec Ebro Darden que le Hip-Hop US aujourd’hui était aussi influent que le gouvernement américain !