Alors qu’il avait initialement soutenu Donald Trump avant de revenir sur ses propos quelques jours après, 50 Cent affirme désormais avoir reçu une très grosse offre pour apparaître à ses côtés…

Décidément, 50 Cent est un homme surprenant. Quelques jours avant que les Américains ne soient appelés aux urnes pour élire leur futur président, le rappeur du Queens avait affirmé soutenir Donald Trump. Une prise de position surprenante sur laquelle l’auteur de In Da Club – dont le clip vient d’ailleurs de franchir le milliard de vues sur YouTube – était revenu quelques jours après, notamment après l’intervention de son ancienne petite-amie, Chelsea Handler, qui lui demandait de retrouver la raison. Et alors qu’il était invité de la célèbre émission The Breakfast Club ce mardi 17 novembre, 50 Cent a affirmé que l’administration Trump lui avait offert 1 million de dollars afin qu’il apparaisse aux côtés du président sortant : “Je viens vous parler de cette offre d’un million de dollars pour aller à l’investiture de Trump, d’accord ? J’ai refusé”. Si les tractations avaient commencé à 500 000 dollars, la montant à 7 chiffres a finalement été proposé semant, comme il l’avoue volontiers, le doute dans l’esprit du rappeur, producteur et biznessman. Toutefois, la somme ne lui aurait été remise seulement si Trump était réélu.

À LIRE AUSSI: 50 Cent change de fusil d’épaule et insulte Trump… contrairement à Lil Pump ! [Vidéo]

Expliquant avoir déjà reçu une proposition de 500 000 dollars lors du 1er mandat de Trump pour faire une apparition lors d’un meeting – une offre qui aurait donc atteint 1 million cette fois -, celui qui s’est reconverti dans la production de séries, comme notamment Power, raconte ensuite ne pas avoir voulu l’aider dans sa quête de soutien auprès des afro-Américains : “Il en avait besoin pour les même raisons que ce que l’on a vues, il se retrouve avec différents artistes et des trucs comme ça, pour le vote des Noirs. Et je me suis dit : “Nan, je vais pas me mettre dans cette position” parce que, honnêtement, je ne savais pas ce que j’aurais eu à faire pour m’en remettre (par rapport à l’opinion générale, Ndlr)”. Il a ensuite expliqué que son soutien soudain à Trump le mois dernier était juste une réaction due à sa surprise en découvrant les supposés taux d’imposition que Joe Biden comptait mettre en place, et que finalement ça n’était rien d’autre qu’une fake news…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LENARD (@cthagod)

Lil Wayne payé pour son soutien ?

Et justement, dans cette même émission et étant donné ce qu’il venait d’affirmer, 50 Cent a assuré que Lil Wayne avait également été payé afin d’afficher son soutien au candidat finalement perdant, toujours dans cette quête d’obtenir le vote des Noirs américains. Weezy était ainsi apparu avec Trump sur une photo publiée fin octobre à la suite, selon le rappeur de la Nouvelle-Orléans, d’une réunion à laquelle il avait participé. Une prise de position qui avait surpris pas mal de monde, à commencer par Denise Bidot, sa compagne, qui était elle un soutien déclaré de Joe Biden, provoquant d’ailleurs une grosse crise dans leur couple… Sur les réseaux sociaux, Fifty en remettait une couche sur le cas Lil Wayne, en faisant allusion à son inculpation dans une affaire de port d’arme pour laquelle il risquerait 10 ans de prison. Ainsi, Curtis Jackson lui suggérait sur Twitter de faire appel à son ami Trump, à qui il reste une soixante de jours au pouvoir, pour l’aider et le se sortir de ce mauvais pas. A moins qu’ils ne le mettent en prison “pour avoir supporter Trump”, plaisantait-il.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent)

À LIRE AUSSI: Au tour de Lil Wayne de soutenir Donald Trump