La marque de cosmétiques L’Oréal vient de mettre en place un maquillage virtuel. Un outil destiné aux visioconférences notamment…

Groupe industriel français de produits cosmétiques, L’Oreal a été créé en 1909. Considérée comme le leader de son secteur d’activité, la société est toujours désireuse d’être une pionnière en termes d’innovation. Et, alors qu’une grande partie de la population est en télétravail et que les visioconférences sont devenues monnaie courante, la filiale a mis au point un nouvel outil que les femmes devraient rapidement adopter : le maquillage virtuel. Intitulé Signatures Faces, cette nouvelle gamme de maquillage à réalité virtuelle a été développée en partenariat avec Virtue, une agence de création. Un éventail de 3 thèmes sera offert à l’utilisatrice, le “Volumizing capsules”, “Plump shot” et “Fire match”, ce à quoi viendront s’ajouter une dizaine de filtres virtuels, qui permettront de “briser les limites du maquillage classique” et “signer votre look numérique avec confiance et audace” comme l’explique L’Oréal.

signature face

À LIRE AUSSI: Pharrell Williams va sortir sa propre ligne de soins pour la peau…

Utilisable sur Zoom, Instagram, Snapchat…

Avec cette innovation, qui s’inspire fortement des filtres utilisés sur les réseaux sociaux, la marque adopte des “nouveaux modes de vie numériques […] ouvrant une toute nouvelle expérience de maquillage moderne”. Signature Face sera d’ailleurs compatible avec les plateformes de visioconférences telles que Zoom, Skype et Google Hangouts, mais également utilisable sur les réseaux sociaux tels que Instagram, Snapchat mais aussi Google Duo. Lubomira Rochet, directrice numérique de L’Oréal, explique que ce sont les différents confinements liés à la crise sanitaire qui ont poussé le groupe à développer son maquillage virtuel. “Pendant la pandémie, l’utilisation des essais virtuels de L’Oréal a été multipliée par 5, atteignant 1 milliard de visites d’utilisateurs”, confiait-elle. “Les taux de conversion des essais virtuels et les taux auxquels les navigateurs se transforment en acheteurs ont triplé pendant la pandémie, les gens passant plus de 7 minutes sur le service et essayant entre 20 et 30 nuances de maquillage avant d’acheter.” L’outil sera-t-il plébiscité et rapidement adopté par la gente féminine ? Réponse dans les prochains mois… au gré des confinements !