Alors qu’il va dévoiler dans les prochains jours un nouvel EP intitulé New Flame, Meek Mill a annoncé qu’il quittait temporairement les réseaux sociaux. Le rappeur a en effet largement été critiqué après ses prises de position contre la violence présente dans le rap de sa ville.

Principale tête d’affiche actuelle du rap de Philadelphie -au même titre que Lil Uzi Vert-, Meek Mill ne s’est clairement pas fait que des amis chez lui ces derniers jours. Suite à la mort de King Von, assassiné à la suite d’une bagarre ayant dégénéré avec l’équipe de l’un de ses ennemis, Quando Rondo, l’ex de Nicki Minaj a évoqué sa crainte face à la montée de la tension dans le rap,  à commencer par sa propre ville. Il a ainsi soumis l’idée de signer sur son label les rappeurs de Philly qui s’engageait à ne participer à aucun clash et à ne pas mettre la violence en avant, un aspect qui a visiblement beaucoup énervé, Meek Mill lui-même ayant utilisé cette thématique à de nombreuses reprises par le passé. Dans la foulée, un rappeur nommé Poundside Pop a carrément décrété qu’il était banni des quartiers Nord de la ville, tandis que Meek a reçu de très nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Une mauvaise passe qu’il a visiblement du mal à comprendre et à accepter.

À LIRE AUSSI: Meek Mill attendrait déjà un nouvel enfant

Absent des réseaux pour quelques jours

Face à cette situation, Meek Mill a pris la décision de fermer pendant quelques jours ses différents réseaux sociaux, et ce jusqu’à la sortie de son projet vendredi. Une façon assez surprenante d’exprimer son mécontentement, à moins qu’il ne s’agisse que d’une stratégie supplémentaire pour attirer les regards vers lui avant de dévoiler un opus composé de 4 morceaux. Une chose est sûre, l’ancien protégé de Rick Ross aura toujours eu du mal à se faire apprécier des internautes, se retrouvant souvent raillé pour ses déclarations, notamment quand il s’en prenait gratuitement à Nicki Minaj de longs mois après leur séparation…