A l’occasion de l’examen d’une loi autour de langue française et des accents, un député de La République En Marche s’est distingué en faisant l’éloge d’Aya Nakamura, qui participe selon lui à faire évoluer certaines expressions françaises.

Parfois raillée -voir moquée- dans les médias malgré son immense de côte de popularité auprès d’un public jeune, Aya Nakamura a malgré tout su imposer son univers et son style pour s’imposer parmi les artistes majeurs de la nouvelle génération en France, tous styles confondus. Un statut qui lui vaut d’apparaître dans de nombreux médias nationaux quand elle effectue la promotion de son nouvel album Aya, sorti vendredi dernier, mais aussi de voir citer son nom dans des institutions aussi importantes que l’Assemblée Nationale. D’autant que, fait rare, la chanteuse née à Bamako et membre du label Rec. 118 y a été encensée par un député…

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura, Naza : les 1ers chiffres de ventes [Mid-Week]

Aya à l’Assemblée Nationale

Dans une séquence révélée par BFM TV et qui s’est déroulée ce mercredi, à l’occasion de l’étude d’une proposition de loi liée à la langue française et aux accents, un député de de Saône-et-Loire appartenant à la majorité présidentielle, Rémy Rebeyrotte, a choisi d’évoquer le nom de la chanteuse. Il la cite ainsi comme une artiste participant à sa façon à faire évoluer la langue française, popularisant de nouvelles expressions et représentant la France sur un plan international. Une belle marque de reconnaissance pour une artiste qui ne fait pourtant pas l’unanimité dans sa musique ou son style, et ce malgré son énorme succès en France et bien au-delà des frontières de l’hexagone.

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura : écoute son 3ème album, Aya [Sons]