Attendu en 1ère position de la Draft, Anthony Edwards a bien été sélectionné par les Minnesota Timberwolves. Le meneur de jeu français Killian Hayes, qui a lui été choisi en 7ème position par les Detroit Pistons, devient le français drafté le plus haut de l’histoire.

Événement très attendu par les fans de basket chaque année, la Draft NBA se déroulait cette nuit dans des conditions forcément différentes qu’à l’accoutumé. Plutôt que de voir apparaître les différents rookies avec leur nouveau maillot et serrant la main au boss de la ligue, Adam Silver a annoncé les noms, seul face à la caméra, tandis que les joueurs -en compagnie de leurs proches- étaient filmés depuis chez eux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les 3 premiers joueurs choisis n’ont pas vraiment surpris les observateurs. Anthony Edwards, arrière de Georgia et attendu comme le 1er choix de cette cuvée, a bien été choisi par les Minnesota Timberwolves et viendra accompagner le duo D’Angelo Russell-Karl-Anthony Towns. James Wiseman, pivot de Memphis au parcours très compliquée, a lui été choisi en 2ème position par les Golden State Warriors, tandis que le meneur phénomène LaMelo Ball complète le podium et se retrouve lui aux Charlotte Hornets, propriété d’un certain Michael Jordan.

Killian Hayes marque déjà l’histoire du basket français

En France, les regards étaient évidemment tournés vers les 2 principaux candidats à cette draft, en l’occurrence Killian Hayes et Théo Maledon. Tandis que ce dernier a été choisi au début du 2ème tour par les Philadelphie Sixers (34ème choix), Hayes a lui été sélectionné par les Detroit Pistons en 7ème choix. Une décision historique puisque le jeune meneur de 19 ans formé à Cholet et qui portait les couleurs du club allemand d’Ulm l’an dernier devient le joueur tricolore sélectionné le plus haut, 3 ans après que Franck Ntilikina ait été pris en 8ème par les New York Knicks. Contrairement à ce dernier -et alors qu’il possède un profil bien différent-, Hayes devrait bénéficier d’un gros temps de jeu dans une équipe en totale reconstruction et pourra s’appuyer sur un autre français, Sekou Doumbouya, sélectionné l’an dernier et qui connait bien son nouveau partenaire. Désormais, c’est à lui de transformer l’essai et de concrétiser toutes les attentes placées en lui par les fans français, qui auront clairement un oeil vers le Michigan cette année.

À LIRE AUSSI: NBA : Chris Paul, Jrue Holiday, Dennis Schroder… Le marché des transferts est ouvert !