Tory Lanez a décidé de plaider non coupable dans l’affaire des coups de feu sur Megan Thee Stallion…

Tory Lanez reste dans sa ligne de conduite. Le rappeur canadien de 28 ans, qui a toujours clamé son innocence depuis cette fameuse nuit du 12 juillet où il aurait tiré sur Megan Thee Stallion au sortir d’une soirée chez Kylie Jenner, a décidé de plaider non coupable à la barre face aux accusations qui lui sont imputées. D’après les informations du Daily Mail, Daystar Peterson de son vrai nom n’était pas présent au tribunal ce mercredi 18 novembre cependant, c’est son avocat qui a plaidé pour lui. Si la mise en accusation était initialement prévue pour le mois d’octobre, la défense de Tory avait réussi à obtenir un report. L’interprète de Say It, qui avait sorti l’album Daystar le 25 septembre, dans lequel il affirmait tout bonnement que Megan n’était qu’une “menteuse”, n’a cessé de répéter depuis le début de cette affaire qu’il n’était que la victime d’une gigantesque supercherie. Inculpé le 9 octobre, il tweetait : “J’ai toute foi en Dieu pour montrer… l’amour à tous mes fans et aux gens qui sont restés fidèles à moi et connaissent mon cœur … une inculpation n’est pas une condamnation. Si vous m’avez soutenu, je vous apprécie vraiment.

À LIRE AUSSI: Megan Thee Stallion confirme que Tory Lanez lui a proposé de l’argent pour qu’elle se taise

Megan dénonce Tory dans une interview pour GQ

Pas aussi convaincu de l’innocence de Tory, le juge nommé dans cette affaire avait émis, en octobre, une ordonnance obligeant le Canadien à ne pas s’approcher à moins de 100 mètres de Megan The Stallion. Cette dernière n’en démord pas et continue pour sa part son bashing à l’encontre de son ex-petit ami dans les médias. En couverture de GQ ce 17 novembre, la rappeuse de 25 ans en a profité pour s’entretenir avec le prestigieux magazine. Elle est revenue sur cette affaire qui fait la une des tabloïds depuis 5 mois, expliquant que Tory Lanez a essayé de la corrompre en lui offrant une importante somme d’argent, afin qu’elle passe toute cette histoire sous silence. “(A ce moment là) j’ai vraiment eu peur parce que c’est pile au moment des manifestations (après la mort de George Floyd, ndlr). La police tue tout le monde sans raison et je me dis : “j’arrive pas à croire que tu puisses penser que je vais prendre ton argent. Tu viens juste de me tirer dessus”. Empêtrée dans cette affaire judiciaire depuis juillet, Megan continue néanmoins de proposer du contenu pour ses fans, puisqu’elle dévoilera ce vendredi 20 novembre son nouvel album Good News.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GQ (@gq)