Tandis qu’il s’apprête à sortir son projet La Sans Pitax sur lequel il a convié de très nombreux invités, Brulux a évoqué avec beaucoup d’humour sa nouvelle collaboration avec Lacrim, intitulée San Diego.

Amis de longue date, Brulux et Lacrim ont été amenés à se retrouver tout récemment puisque le 1er a invité le 2nd à venir l’accompagner sur un nouveau morceau commun pour son nouveau projet, La Sans Pitax, qui sortira le 4 décembre. Un gros projet puisque le rappeur de Belleville a également choisi d’inviter JuL, Sadek, Heuss l’Enfoiré, ZKR et un autre de ses amis les plus proches, Mister You, afin de l’accompagner. Et s’il a évidemment déjà fait part de son excitation, Brulux était en live sur Instagram ce dimanche 22 novembre dans l’après-midi afin d’échanger avec ses supporters. L’occasion d’évoquer la préparation de son opus, notamment sa prise de contact avec le J, mais aussi l’enregistrement de son morceau avec Lacrim, qu’il a évoqué avec beaucoup d’humour.

À LIRE AUSSI: Sadek et Brulux débattent de l’arrestation de Moha La Squale [Vidéo]

“On a fait le morceau, c’était une dictature”

Tandis qu’il ne connaissait pas JuL, il explique ainsi avoir tenter d’approcher ce dernier – sans vraiment y croire – sur  Instagram afin de rentrer en contact avec lui. A sa grande surprise, le marseillais l’a finalement rappelé quelques minutes après en FaceTime, échangeant avec lui et se mettant d’accord pour une collab’. Grand amateur de la musique de JuL, il affirme ensuite avoir tout fait pour le rencontrer au plus vite, jusqu’à perdre son permis en se rendant à Marseille en raison d’une vitesse excessive. Finalement, les 2 ont pu se rencontrer et collaborer sur Léger Gui, un morceau qui figurera sans aucun doute comme l’un des gros singles de La Sans Pitax.

 

Il évoque ensuite sa nouvelle collaboration avec Lacrim (qui vient s’ajouter à une belle liste de morceaux communs), laissant entendre avec beaucoup d’humour que l’artiste originaire de Chevilly-Larue (94) avait décidé de tout, y compris de son texte, lui mettant la pression et exposant ses réussites commerciales. Une séquence très marrante et déjà largement reprise sur les réseaux sociaux, mais surtout une très bonne façon de faire parler positivement de lui avant l’arrivée de l’opus dans moins de 2 semaines.