Decathlon a décidé de retirer ses publicités de la chaîne d’information CNews, dont la tonalité des propos fait souvent polémique…

L’entreprise française de grande distribution de sport et de loisirs Decathlon a décidé de prendre position de manière concrète en retirant ses publicités de la chaîne d’information CNews. C’est le collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine Sleeping Giants qui l’a annoncé sur Twitter. En cause, “l’orientation délétère de CNews [qui] ne peut plus être ignorée” et le refus des marques de “financer la propagation de ces discours”. Les pubs seront donc enlevées pour la période de Noël, mais la filiale songe également à poursuivre son boycott en 2021 comme l’explique le collectif. De son côté, Decathlon a simplement officialisé l’annonce en écrivant sur Twitter : “En effet nous avons retiré nos publicités de CNews en cette fin d’année”, en réponse à la question d’un internaute sur le sujet.

À LIRE AUSSI: Police : Une loi interdisant de filmer le visage des policiers actuellement débattue

CNews collectionne les polémiques

Souvent au cœur de polémiques, la chaîne est communément épinglée pour ses débats houleux, ses prises de position ainsi que ses intervenants, parmi lesquels Christine Kelly, Eric Zemmour et Pascal Praud qui sont fréquemment en ligne de mire. Le parquet de Paris avait d’ailleurs ouvert une enquête pour “provocation à la haine raciale” et “injures publiques à caractère raciste” au début du mois d’octobre au sujet de Zemmour. Ce dernier avait en effet fait de clichés et quelques faits divers une généralité, portant des accusations graves, en déclarant que les mineurs isolés étrangers étaient des “voleurs”, “assassins” et “violeurs” lors d’un direct.

À LIRE AUSSI: Eric Zemmour : Nouvelle polémique après de ses propos racistes

L’appel au boycott de Decathlon

De nombreuses personnalités politiques de droite et d’extrême droite ont pris le parti de soutenir CNews, en appelant à boycotter Decathlon en cette période de Noël. Députée européenne et membre du parti Les Républicains, Nadine Morano s’est notamment exprimée à ce propos sur Twitter : “Vous n’avez pas honte Decathlon ? Entreprise partisane et sectaire, c’est ça vos valeurs ? Elles sont en contradiction avec celles du sport et les miennes. Je regarde CNews mais je quitte Decathlon !” Après la polémique du hijab de running, que l’enseigne française avait décidé de mettre en vente, avant de se rétracter suite à l’indignation de nombreux conservateurs, cette nouvelle affaire serait selon l’extrême droite la goutte de trop, comme l’a notamment écrit Florian Philipot, président des Patriotes : “La chaîne aux hijabs obéit aux pressions de ceux qui veulent que seul leur discours d’intolérance soit autorisé et que toute opposition soit bannie. #BoycottDecathlon : pas un cadeau Decathlon sous le sapin !”. Une affaire risque encore de faire couler beaucoup d’encre…