Dans une impressionnante vidéo révélée sur le web, on découvre le rappeur américain HoneyKomb Brazy être visé par des coups de feu. Lui et son crew ripostent alors immédiatement…

Au fil des semaines, les Etats-Unis s’apparentent de plus en plus à Grand Theft Auto. Des drives-by à répétition à tous les coins de rue, de jour comme de nuit, des histoires de gang dignes de séries Netflix, des rappeurs qui tombent comme des dominos… Aussi inquiétant soit-il, le constat est pourtant bien réel. Pop Smoke, Lil Marlo, Huey, Kiing Shooter, TaY WaY, Jizzle P, Houdini, Nick Blixky, KJ Balla ou encore Tray Savage… la liste était déjà longue en cette année 2020, mais le 6 novembre encore, King Von perdait la vie à 26 ans après s’être fait tirer dessus, dans une bagarre devant un club à Atlanta. Le 11 du même mois, Mo3 fut pris en chasse sur l’autoroute puis assassiné de plusieurs balles à seulement 28 ans. 3 jours plus tard, et après que Benny The Butcher se soit lui aussi fait tirer dessus, c’est Boosie BadAzz – mentor de Mo3 – qui était la cible d’une tentative de meurtre, heureusement infructueuse. S’il a été touché à la jambe, ce dernier est finalement sorti de l’hôpital ce 22 novembre. Il y a 48 heures, c’est un proche de YoungBoy NBA, Big B qui était victime de coups de feu. Juste blessé, c’est son assaillant qui a laissé la vie dans l’échange de tirs. Dans le même temps, c’est le rappeur HoneyKomb Brazy, qui était également visé dans une fusillade. Filmée par des caméras de vidéosurveillance, la scène demeure très impressionnante.

À LIRE AUSSI: Boosie Badazz blessé par balles, 3 jours après la mort de Mo3 !

 

Œil pour œil

Les images montrent plusieurs hommes traînant autour de 2 voitures. C’est à ce moment-là que passe un 4×4 BMW dont les passagers ouvrent le feu sur eux. Si le groupe visé se met tout d’abord à couvert pour éviter les balles, ces derniers sortent diverses armes de leur véhicule et ripostent à toute vitesse. Un affrontement qui aurait grièvement blessé HoneyKomb Brazy, qui a posté des photos de lui sur Instagram, quelques heures après la fusillade. On l’aperçoit yeux fermés, avec de nombreux bandages, des perfusions et un tube dans le nez. Assez mal en point, le rappeur originaire d’Alabama explique en légende de son post IG que ses assaillants lui ont tiré dessus à 8 reprises, et qu’il a été touché à la tête. Dans le coma durant un moment, il serait à présent hors de danger…