Tandis que ce lundi soir, une manifestation de migrants, qui s’étaient réunis Place de la République, a été violemment réprimée par les forces de l’ordre, plusieurs artistes ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux.

Dans un contexte social et politique particulièrement tendue, sur fond d’une proposition de loi de “sécurité globale” dans laquelle un article très controversé vise notamment à interdire la diffusion du visage de policiers sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de migrants avaient installés leur tente sur la Place de la République ce lundi soir. Une manifestation spontanée afin d’alerter les pouvoirs publics sur le manque de solutions d’hébergement mis en place par l’Etat qui a sans grande surprise mal fini. Les policiers présents sur place ont ainsi fait évacuer avec beaucoup de violence les quelques 500 tentes présentes, frappant migrants, militants associatifs mais aussi journalistes. Rémy Buisine, qui travaille pour Brut et couvre largement ces manifestations sur les réseaux, affirme ainsi avoir été gazé à plusieurs reprises mais aussi avoir été retenu par la gorge et violenté par des policiers. L’un d’eux est d’ailleurs plusieurs fois apparu sur des scènes de violence, ce qui n’a évidemment pas échappé aux internautes…

Les artistes réagissent

Pendant que le très contesté Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dès hier soir qu’il allait saisir l’IGPN et que le Parquet de Paris va ouvrir une enquête pour plusieurs cas de violences, plusieurs artistes ont réagi à ces images. Ainsi, chacun à leur façon, Booba, Sadek, Médine, Wejdene, Deen Burbigo ou encore l’épouse de Gims, DemDem, ont dénoncé les actes des policiers. On attend désormais de découvrir les conclusions policières et judiciaires qui doivent être publiés d’ici quelques jours…