Accusé sur Twitter d’avoir harcelé et manipulé plusieurs jeunes femmes, dont certaines mineures, Yuzmv tente de se défendre. Le rappeur aux bandages a ainsi publié un long message sur Instagram.

Ces derniers mois, de nombreux rappeurs francophones se sont retrouvés au coeur de polémiques sur les réseaux sociaux. De Roméo Elvis à Moha La Squale en passant par Tengo John, plusieurs artistes ont tour à tour été accusés de harcèlements, d’agressions sexuelles ou encore de violences physiques et morales. Une libération de la parole qui avait également touché Yuzmv en septembre, jeune rappeur originaire du sud de la France et qui a notamment interpellé les internautes avec son visage couvert de bandages. Sur Twitter, il avait ainsi été accusé par une jeune femme de manipuler d’autres filles, dont une mineure, à travers les réseaux sociaux. Une accusation très détaillée que ce même internaute a réitéré ces derniers jours, plus de 2 mois après, affirmant avoir entre temps reçu de nouveaux témoignages. On y découvre un homme manipulateur, qui n’hésite pas à harceler ou à faire du chantage à des jeunes femmes, et dont certains commentaires peuvent clairement être assimilés à du racisme.

À LIRE AUSSI: Lacoste met fin à sa collaboration avec Roméo Elvis et Moha La Squale

Yuzmv nie les faits

Face à ces accusations particulièrement graves auxquelles il fait face et alors que Captaine Roshi, avec qui il avait collaboré sur le morceau Attaque II, a annoncé que le single ne figurerait finalement pas sur son nouveau projet, Yuzmv a tenté de se défendre comme il l’avait fait déjà en septembre 2020. S’il admet avoir pu commettre des erreurs, il nie formellement les accusations de harcèlement sexuel et promet de poursuivre en justice ceux qui l’accuseraient du contraire : “A celles et ceux qui s’empressent de m’accuser et de me juger sans savoir et sans prouver, de faire gonfler les rumeurs sans réfléchir, je le répète : je suis sûrement maladroit, parfois jaloux, je peux me tromper, même être con, et celles qui ont pu être blessées par mon comportement sauront, je l’espère sincèrement me pardonner, mais je n’ai jamais violé ni porté la main sur une femme, je n’ai jamais sexuellement harcelé une jeune fille mineure. Ces accusations sont graves et elles sont fausses”. Une réponse qui ne convainc pas vraiment les internautes et son public, dont beaucoup ont décidé de lui tourner définitivement le dos…