Plusieurs médias sud-américains annoncent le décès de la légende du football, Diego Armando Maradona, des suites d’un arrêt cardio-respiratoire. Ces dernières semaines, il avait été hospitalisé pour de nouveaux problèmes de santé.

2020 restera définitivement comme une sale année pour le sport mondial. Ces dernières minutes, la presse sud-américaine, à commencer par le média Clarin, annonce le décès de Diego Armando Maradona à l’âge de 60 ans. Considéré comme un Dieu en Argentine mais aussi comme l’un des plus grands footballeurs de tous les temps, la légende née à Lanus aurait succombé à un arrêt cardio-respiratoire. Récemment opéré en urgence – et avec succès – du cerveau et hospitalisé pendant 8 jours, il se trouvait à son domicile de Buenos Aires, où il observait une période de repos. Intervenus rapidement, les nombreux pompiers appelés sur place n’auront pas réussi à le ramener à la vie…

À LIRE AUSSI: Diego Maradona opéré en urgence au cerveau

Un parcours incroyable

Formé à Argentinos Juniors puis passé 1 an par Boca Juniors, son club de coeur, Maradona aura ensuite briller sous le maillot du FC Barcelone avant de rejoindre Naples, une équipe pour laquelle il aura joué pendant 7 ans et qu’il aura largement marqué, remportant les 2 seuls titres de Champion d’Italie de l’histoire du club (en 1987 et en 1990) et devenant une véritable légende de la ville. Avec l’Argentine, il a également remporté le Mondial 1986, inscrivant notamment un doublé en quart de finale, contre l’Angleterre, dont la mythique Main de Dieu. Une carrière marquée par les blessures mais aussi les excès et les problèmes de santé, frôlant à plusieurs reprises la mort mais ne perdant jamais l’amour du football, à tel point qu’il était devenu l’an dernier le coach du club de Gimnasia la Plata. Il y a quelques minutes, l’Etat Argentin a décrété 3 jours de deuil national, preuve de l’immense tristesse qui touche le pays. Une émotion palpable aux 4 coins du monde et qui dépasse évidemment les barrières du monde du sport…