Une fois n’est pas coutume, Rohff s’en est pris à Booba durant le week-end. Voici un condensé de ses différentes piques lancées depuis le 94…

Bâillonné par des procédures judiciaires depuis 2014 et l’affaire de la boutique Ünkut, Rohff était contrait de se terrer dans le silence, n’ayant aucunement le droit de parler de Booba, comme il l’a expliqué sur Instagram récemment. Affranchi de cette obligation depuis quelques semaines, le rappeur de Vitry se lâche et martèle B2O à coups de piques en tout genre sur les réseaux sociaux, donnant l’impression de faire à son tour “du Booba”… puisque jusqu’ici Kopp semblait lui seul s’être octroyé le droit d’asséner de coups virtuels ses ennemis. Et durant ce week-end du 21 novembre, Housni est reparti à l’assaut du chef de la piraterie au travers d’une série de diverses stories, quelques jours après l’avoir traité de pédophile. Dans un 1er vidéomontage, on aperçoit le fondateur du 92i sur scène en mode “zookba”, micro à la bouche en train de rapper et danser sur… Celui de Colonel Reyel. La 2nde vidéo est un extrait du passage de Booba dans TPMP en 2019. En clash avec Patrice Quarteron à l’époque, le boxeur se trouvait dans les locaux de C8, désireux d’en découdre avec le Duc dès la fin de l’émission. Une situation rocambolesque dont s’est amusé Rohff, qui a écrit sur la vidéo : “Quand tu te retiens de te chier dessus, que tu essayes de cacher ta peur en direct de TPMP parce que quelqu’un t’attend dehors, décidé à en découdre”, légende-t-il, avant de rajouter : “t’inquiète il y a les keufs qui arrivent, détends-toi wesh”, alors que la vidéo nous montre un Booba visiblement anxieux…

À LIRE AUSSI: Rohff compare Booba à des pédophiles, et prouve qu’il achète des streams !

Rohff commente les différentes interviews de Booba

Très inspiré, et désormais bien accompagné pour alimenté ses réseaux, Rohff ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a posté l’extrait d’une interview de Booba issue de l’émission La Sauce, diffusée à l’époque sur le média OKLM. Dans cette dernière, le rappeur raconte qu’il chante toujours ce qu’il vit, que lorsqu’il se trouvait dans le hall, il parlait de barrettes de shit, et que maintenant qu’il est père, il parle de sa fille. Un passage qui fait rire Rohff, qui déclare à ce propos : Maxi Mytho […] Tu parles de nous là t’es trop fort”, insinuant que Booba n’a jamais été un véritable voyou et qui s’est approprié la vie des gens de quartier. Il publie dans la foulée une autre interview de l’interprète de Validée, dans laquelle un journaliste se moque du fait qu’il vienne de Boulougne-Billancourt, classée “12ème ville préférée des Français les plus riches”, lui demandant notamment : “ton inspiration elle vient de Boulogne ou t’as fait un peu de tourisme en Seine-Saint-Denis ?”. Un extrait qu’Housni a accompagné d’un mème dans lequel 2 hommes sont littéralement morts de rire. En outre, le Mc du 94 a reposté un extrait de son morceau Sévère, issu du Code de l’horreur (2008), dans lequel il rappe : “Les youvoi les plus Sévères, que faire? A part t’y faire, Négro, je n’ai que faire de tes ragots, j’ai séquestré ton égo, T’es si seul dans la rue quand tu parles y a de l’écho”. Des paroles qui, 12 ans plus tôt, semblaient déjà destinées à son pire ennemi.

Rohff repartage des sketchs sur Booba

Comme avait pu le faire Booba récemment, Rohff a partagé la vidéo d’une interview de Booba pour le magazine 7 à 8 sur TF1, en le grimant en vieille personne, à l’aide d’un filtre. Il a commenté la vidéo en écrivant : “Il a 1 an de plus que moi on dirait il a 88 ans. C’est toi le vieux t’as pas de cardio t’es asthmatique.” Housni postait ensuite l’extrait d’un sketch de l’humoriste Nassim, dans lequel ce dernier déclare : “20 ans de carrière qu’il rappe… enrhumé”, avant de l’imiter en chantant d’une voix nasale Validée. Enfin, la dernière vidéo n’est autre qu’un passage durant lequel Rman, un humoriste déclare que Booba “enfile des transsexuels et des mineurs selon Rohff”. Ce à quoi ce dernier rajoute à l’écrit : “Ouais c’est moi qui le dis et c’est réel”. Il a enfin fini sa charge en postant 2 photos concernant les streams et les ventes, mettant en avant que le stream n’est que très peu rentable pour un artiste, et que Booba n’hésite pas à avoir recours à l’achat de streams pour booster ses ventes : “Les chiffres ne mentent pas mais s’achètent. De son côté, B2O s’est fait plutôt discret ce week-end, lui qui travaille sur son prochain album Ultra.