En embrouille virtuelle avec Rohff depuis plusieurs semaines, Booba ressort la carte du casier judiciaire du rappeur du 94 sur les réseaux…

Depuis quelques semaines, leur clash de 20 ans a viré au dialogue, certes virulent, mais à la discussion où les 2 protagonistes échangent et se répondent du tac au tac sur Instagram, avec parfois une petite sortie sur Twitter, comme Booba qui a préféré poster une vidéo de 2 minutes 13 sur le réseau social à l’oiseau bleu ce 27 novembre. Il s’agit pour l’un et l’autre de se décrédibiliser devant le public, de blesser son adversaire en égratignant son image. Si au final, les dossiers utilisés sont un peu redondants (leurs ventes d’albums et streams, leur physique, les faits divers dans lesquels ils ont été impliqués, et même leur famille…), s’appuyant sur des images, vidéos et mèmes en tout genre, leur beef est devenu une course de fond que chacun souhaite remporter. Et alors que Rohff était resté assez silencieux ces dernières années, d’abord discret sur les réseaux puis à cause de sa dernière affaire avec la justice (dans laquelle il lui avait été sommé de garder ses distance avec Booba), il est libre aujourd’hui de s’adresser à lui et a bien précisé, déterminé comme jamais, qu’il allait “l’éteindre,” ajoutant “comme tu fais on te fera”… Comme si chacun allait un peu plus loin dans les provocations utilisées pour affecter l’autre, Booba lui rappelait dernièrement, prenant le public à témoin, que sur le “terrain des ex”, c’est Rohff qui avait commencé. Visiblement vexé par une nouvelle attaque de Rohff à propos de sa femme, il prévenait qu’il allait envoyer une pique qui allait faire mal. Il s’agissait, semble-t-il, de cette vidéo postée sur Twitter où il est fait étalage du casier judiciaire d’Housni.

À LIRE AUSSI: Ninho, meilleur rappeur français de l’histoire ? Booba réagit, Rohff lui répond !

La casier judiciaire de Rohff

Il y a quelques années, des petits malins avaient réussi à obtenir des informations sur les casiers judiciaires de plusieurs artistes, dont La Fouine, Rohff et même Booba. Si le casier de certains d’entre eux avait par la suite circulé sous la forme de screens de documents papiers (Booba avait publié ceux de Laouni), il s’agissait à l’époque d’audios où des individus se faisant passer pour des policiers demandaient des informations à des collègues qui finissaient par leur livrer des données du STIC des artistes en question. C’est un de ces audios concernant Rohff que le Duc a donc décidé de faire circuler. Une séquence durant laquelle certains apprendront, entre autres, qu’Housni a été accusé de “violences volontaires”, d’“atteinte volontaire à la vie”, et où, à l’époque, la femme au téléphone donne certains détails : “Violence contre un agent de la force publique, participation délictueuse à une attroupement, les deux datent de 2004, outrage à un agent de la force publique encore, ça, ça date de 2004 aussi. Et le dernier, port illégal d’arme de première catégorie et menace avec armes à feu. Les deux datent de 2007.” Et si certains auraient eu des doutes quand à la véracité du document, Housni reste imperturbable et ne se démonte en réagissant à l’attaque de son ennemi : “C’est lpassé on est pas fier bref on aurai préféré faire de l’équitation avec Erk’Elie…” Surtout il revient sur ce passage (“atteinte volontaire à la vie”) qui a été interprété comme une tentative de suicide, et où Roh2f relève que l’auteur du canular “veut détourner la vérité” : “Tentative de suicide, heu à quel moment ? Non l’idiot du village, il s’agit d’une fusillade au CZ99…” Le CZ99 étant un pistolet semi-automatique. Au bout du compte, l’un et l’autre se donnent des coups, se les rendent, se justifient… La situation est d’autant plus saugrenu, qu’ils n’ont finalement jamais autant communiqué…

Une réaction de Rohff tout de suite suivie d’une nouvelle série de piques concernant la relation de Booba avec le mère de ses enfants, Patricia, son goût supposé pour les transexuelles ou encore sur son image de mec des quartiers, ou même d’Homme noir qu’il entretiendrait à tout prix !