Héros de Manchester United ce week-end, Edinson Cavani pourrait bien être suspendu par la Fédération Anglaise. L’ancien attaquant du PSG est en effet accusé d’avoir employé un terme raciste en célébrant la victoire de sa nouvelle équipe sur Instagram.

Arrivé à Manchester United cet été après une dernière saison très compliquée au PSG où il était arrivé en fin de contrat, Edinson Cavani semble s’adapter parfaitement à ses nouvelles couleurs. Encore en manque de forme, l’Uruguayen, déjà auteur d’un but en 4 matchs – tous débutés sur le banc -, a permis à son club de l’emporter ce week-end au terme d’un match renversant. Les joueurs de Southampton, qui menaient rapidement 2 à 0, ont d’abord vu Bruno Fernandes réduire le score, avant que Cavani n’inscrive un doublé de la tête lors des 74ème et 93ème minutes. 2 buts qui pourraient permettre au meilleur buteur de l’histoire du PSG de débuter la rencontre face à son ancien club ce mercredi, à Old Trafford, pour un match décisif en vue de la qualification au tour suivant et alors que Paris paraît dans une période délicate. En attendant, Cavani pourrait lui être suspendu par la Fédération Anglaise dans les prochains jours, alors qu’il est accusé d’avoir tenu des propos jugés racistes sur Instagram.

Une enquête ouverte

Dans l’effervescence de la victoire et sans réfléchir à l’impact que pouvait avoir ses mots, Cavani a souhaité remercier un ami sur Instagram, postant “Gracias Negrito” (Merci petit noir, en espagnol) en story avant de supprimer très rapidement son message. Si ces mots n’ont rien d’insultants dans sa langue maternelle, ils peuvent avoir une connotation très péjorative et raciste, ce qui a donc provoqué l’ouverture d’une enquête par la Fédération Anglaise, très impliquée dans la lutte contre le racisme. Une nouvelle confirmée par Sky Sports, qui affirme que Cavani pourrait écoper de plusieurs matchs de suspension, même si son club l’a défendu en affirmant que ce terme était destiné à un ami et n’avait rien de racistes ou d’humiliants. Néanmoins, la sanction la plus probable semble être celle d’un match de suspension dont avait hérité Bernardo Silva la saison passée, qui avait utilisé un mot similaire pour interpeller son coéquipier Benjamin Mendy sur Instagram.

À LIRE AUSSI: Bernardo Silva bientôt sanctionné pour son tweet sur Benjamin Mendy ?