Sur ses réseaux sociaux, Booba a révélé un nouvel extrait d’une vingtaine de secondes issu de son futur album intitulé Ultra. Une séquence qui fait largement réagir et a provoqué un début de polémique.

Très occupé ces dernières semaines par sa guerre avec Rohff, que les 2 alimentent quotidiennement depuis quelques semaines, Booba n’en oublie pas pour autant la musique. Entre 2 pics adressés à son ennemi, le Duc a ainsi annoncé début novembre que son très attendu 10ème album s’intitulerait Ultra, avant d’en révéler peu de temps après le 1er extrait, 5GEt si de nombreuses rumeurs circulent quant à une possible sortie fin décembre, Booba prend lui un malin plaisir à faire durer le suspens. En attendant d’en dire plus, il a fait le choix de mettre en ligne ce mardi soir un extrait de 25 secondes d’un morceau très probablement présent sur son nouvel album.

À LIRE AUSSI: Booba dévoile le titre de son nouvel album et annonce le 1er extrait

Une punchline qui ne fait pas l’unanimité

Le Duc se retrouve ainsi sur un morceau chanté et autotuné qu’il a pris l’habitude de proposer, balançant quelques punchlines dont il a le secret. Néanmoins, l’une d’entre elles a provoqué dans la foulée de nombreuses réactions hostiles puisqu’elle fait directement référence à un thème religieux, “Pauvre Marie était vierge, elle m’a snapé les doigts dans la ch*tte”. Une phrase largement reprise, notamment sur Twitter, et qui provoque la colère de ses détracteurs (mais pas que), mécontent de le voir mêler l’un des personnes les plus importants de la religion catholique à un acte sexuel. Un blasphème qui ne passe pas et va sans doute lui valoir une mauvaise publicité dans les prochains jours, d’autant que certains médias et personnalités d’extrême-droite reprennent déjà cet extrait pour s’en prendre à lui…