Tandis que Booba fait actuellement polémique ces dernières heures après avoir dévoilé un extrait de son futur album où il fait une allusion sexuelle tout en évoquant la Vierge Marie, Rohff en a profité pour tacler son ennemi.

S’il a provoqué des réactions plutôt positives il y a peu de temps en dévoilant 5G, le 1er extrait de son futur album qui s’intitulera Ultra – dont on ne connaît pas la date de sortie -, Booba se retrouve désormais sous le feu des projecteurs, et pas vraiment pour de bonnes raisons. Sur ses réseaux sociaux, le Duc a dévoilé mardi un extrait inédit d’un peu plus d’une vingtaine de secondes afin de teaser l’un de ses nouveaux morceaux et ainsi faire monter l’attente de ses fans. Néanmoins, les choses ont pris un tournant très différent quand les internautes ont entendu l’une des punchlines, Pauvre Marie était vierge, elle m’a snapé les doigts dans la ch*tte”. Une phrase considérée par beaucoup comme un blasphème et qui a rapidement été comparé par ses détracteurs aux Unes polémiques de Charlie Hebdo s’en prenant à la religion musulmane ou à son prophète.

À LIRE AUSSI: Booba lâche encore un extrait de son nouvel album et provoque la polémique [Vidéo]

Un nouvel épisode de la guerre

Comme des milliers d’internautes, plusieurs personnalités d’extrême-droite ont sauté sur l’occasion pour s’en prendre à Booba, qui n’a selon eux aucun mal à s’en prendre à la religion Catholique mais a largement reproché à Charlie Hebdo ses couvertures, ce qui résulterait d’un sentiment anti-France que représenterait le boss du 92i. L’occasion pour Rohff d’échanger avec le très critiqué Jean Messiha, afin notamment d’affirmer que Booba n’était pas un musulman, faisant du “clientélisme” et d’expliquer que ce dernier était plutôt proche de Satan. Une discussion relativement étonnante mais qui symbolise la colère provoquée par un Booba qui, à défaut d’avoir déjà été plusieurs fois critiqué pour ce genre de phrases, n’en a visiblement que faire et préfère envoyer des pics à ses (nombreux) rivaux du moment…