Ce samedi 5 décembre 2020 avait lieu la 22ème cérémonie des NRJ Music Awards, la “Paris Edition”. Récapitulatif de cette soirée haute en couleur…

Cérémonie incontournable depuis le début des années 2000, les NRJ Music Awards récompensent chaque année les artistes français et internationaux les plus en vue en France. Si le show se déroule d’ordinaire au Palais des Festivals à Cannes, il a néanmoins fallu composer autrement en cette période de crise sanitaire. C’est la raison pour laquelle la soirée a, cette fois, été organisée du côté de la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, tout près de Paris, où quelques stars de la cérémonie ont défile sur le tapis rouge (Vitaa, Slimane, Gims, Dadju, Amel Bent, ou encore Ines Reg…). Et alors qu’il se trouvait notamment en compétition avec son grand frère Gims qui a ouvert la soirée avec un medley de ses plus gros tubes depuis le toit de la Seine Musicale, et a été honoré d’un NRJ d’honneur pour ses 10 ans de carrière, c’est Dadju qui a remporté le trophée de l’Artiste masculin francophone de l’année, parmi les 18 prix décernés ce 5 décembre.

Aya Nakalura joue la provoc’

Chez les femmes, c’est Aya Nakamura – actuellement au cœur de la tourmente après les rumeurs d’infidélités qui planent au-dessus de son petit ami – qui a remporté le précieux graal, face à Wejdene ou encore Amel Bent notamment. La chanteuse était pourtant la seule artiste française qui n’était pas présente durant la cérémonie. Une absence qui s’explique probablement par le fait que Nikos Aliagas avait écorché son nom lors des NMA 2018, l’appelant “Yaya Nakamaura. Un surnom qu’elle n’avait pas apprécié puisqu’elle avait tweeté à l’époque : “On n’invite pas les gens quand on arrive pas à dire son nom correctement !! #dernierefois”. Mais si on absence a été perçue comme une provocation, ou même de l’insolence, c’est qu’Aya Nakamura a préféré poster sur ses réseaux une vidéo avec son trophée reçu au même moment lors d’une autre cérémonie. Celle des LOS40 Music Awards, une cérémonie musicale espagnole du plus gros réseau de radios espagnoles, où elle était confrontée à Doja Cat et Lewis Capaldi…

Soolking et Dadju couronnés

Dadju a pu jouir d’un 2nd NMA durant ce samedi soir. Lui et Soolking ont partagé le trophée de la Meilleure collaboration francophone de l’année avec le morceau Meleğim. Alors qu’il estimait en amont de la cérémonie que sa nomination était un hold-up, Squeezie a quant à lui remporté le trophée de la Révélation francophone de l’année, coiffant au poteau des artistes comme Tayc, Wejdene, Soolking ou encore Hatik. Une consécration toutefois vivement décriée sur les réseaux sociaux.

Le prix du Groupe/duo francophone de l’année a quant à lui été remis à Vitaa et Slimane, qui ont également raflé les trophées de la Chanson francophone et du clip de l’année, respectivement avec les chansons Avant toi et Ça ira. Notons que le duo a aussi été couronné pour leur clip de Ça ira. Gims et Elton Johnont pour leur part reçu un NMA d’honneur tandis que M Pokora (au même moment sur France 2 en tant que parrain du Théléton) a été primé du titre bonus de la Performance francophone de la soirée avec le morceau Si on disait. Il est donc le détenteur du record de prix obtenus depuis la création de la cérémonie en 2000 avec 14 trophées. Dj Snake a lui été élu Dj de l’année.

Les artistes internationaux récompensés

Nikos Aliagas a respectivement remis les trophées d’Artistes masculins et féminins internationaux de l’année à The Weeknd et Dua Lipa. Doja Cat a été sacrée Révélation internationale de l’année tandis que le groupe de K-pop coréen BTS – dont les fans ont récemment pris à partie Zola sur Twitter – a obtenu le prix de Groupe/duo international de l’année. Avec Jerusalema, Master KG a remporté l’award de la Chanson étrangère de l’année. De son côté, Lady Gaga et Ariana Grande ont été primées de la Collaboration internationale de l’année avec Rain on me. Enfin, la diva Mariah Carey a reçu le NMA de l’icône internationale de l’année, qui lui a été remis chez elle à Los Angeles. Retrouvez la liste complète des vainqueurs ci-dessous :

Liste des lauréats :

  • ARTISTE FEMININE FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Aya Nakamura

  • ARTISTE FEMININE INTERNATIONALE DE L’ANNÉE

Dua Lipa

  • ARTISTE MASCULIN FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Dadju

  • ARTISTE MASCULIN INTERNATIONAL DE L’ANNÉE

The Weeknd

  • RÉVÉLATION FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Squeezie

  • RÉVÉLATION INTERNATIONALE DE L’ANNÉE

Doja Cat

  • GROUPE/DUO FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Vitaa et Slimane

  • GROUPE/DUO INTERNATIONAL DE L’ANNÉE

BTS

CHANSON FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Avant toi – Vitaa et Slimane

  • CHANSON INTERNATIONALE DE L’ANNÉE

Jerusalema – Master KG

  • COLLABORATION FRANCOPHONE DE L’ANNÉE

Soolking feat. Dadju – Meleğim

  • COLLABORATION INTERNATIONALE DE L’ANNÉE

Lady Gaga et Ariana Grande – Rain on me

  • CLIP DE L’ANNÉE

Ça ira – Vitaa et Slimane

  • DJ DE L’ANNÉE

Dj Snake

  • NMA D’HONNEUR

Gims et Elton John

  • NMA DE L’ICONE INTERNATIONALE

Mariah Carey

  • BONUS – PERFORMANCE FRANCOPHONE DE LA SOIRÉE

Matt Pokora – Si on disait

Côté performances…

Outre la prestation de Gims en introduction de la soirée, qui est revenu en plateau pour chanter avec Kendji Girac leur duo sur Dernier métro, la cérémonie a donné l’occasion de voir Angèle et Dua Lipa interpréter Fever lors d’une séquence enregistrée à Londres, ou encore les Black Eyed Peas en duplex depuis Los Angeles. Grand Corps Malade a de son côté interprété Mesdames, quand Vitaa et Slimane ont chanté Avant toi et Dadju balancé un medley de ses tubes, ainsi que Meleğim avec Soolking. Amel Bent et Imen Es ont livré leur duo Jusqu’au bout, Wejdene son hit Coco, Squeezie son morceau intitulé Servi et Tayc qui a cartonné avec une pure performance sur N’y pense plus. David Guetta a, lui, été invité à jouer son tube Let’s Love avec la contribution vocale de la chanteuse Raye, et enfin Hatik a interprété son hit : Angela.