Interrogé par RMC, André Villas-Boas a confirmé que des discussions avaient été ouvertes avec les dirigeants de l’OM en vue d’une éventuelle prolongation de contrat.

A la tête d’une très belle équipe l’an dernier, André Villas-Boas était parvenu, dès sa 1ère saison sur le banc de l’OM, à offrir aux Olympiens un retour en Ligue des Champions, dans un contexte de Championnat suspendu puis annulé. Malheureusement, les choses ne se passent clairement pas aussi bien cette saison, notamment en Ligue des Champions où Marseille, défait lors des 4 premiers matchs de la compétition (avant de gagner le 5ème à domicile contre l’Olympiakos), est devenu le recordman du nombre de défaites consécutives dans l’histoire de la compétition. Un chiffre évidemment pas à la hauteur de ce club, qui parvient malgré tout à sauver la face en Championnat puisque les hommes d’André Villas-Boas se classent actuellement à la 4ème place de la Ligue 1, à 4 points du leader, le PSG, mais avec 2 matchs de retard sur leurs opposants.

À LIRE AUSSI: Ligue des Champions : une réforme de la compétition étudiée par l’UEFA

AVB parti pour rester ?

S’il a parfois laissé planer le doute sur son avenir, AVB semble désormais bien décidé à prolonger l’aventure sur la Canebière. Interrogé cet après-midi en conférence de presse, il a tout simplement confirmé l’ouverture des négociations en vue d’une prolongation de son bail, qui court jusqu’en juin prochain. Une nouvelle rassurante et sans doute très positive pour l’Olympique de Marseille, qui semble avoir trouvé un excellent capitaine pour guider ce navire et l’installer de nouveau parmi les très grosses écuries du championnat français. Il faudra sans doute néanmoins que le coach portugais fasse un peu plus attention à sa communication, lui qui avait admis la semaine dernière que le club s’était trompé sur le profil de l’attaquant brésilien Luis Henrique, un aveu pas vraiment apprécié par les supporters. Reste désormais à savoir si Villas-Boas et l’OM parviendront à se mettre d’accord sur les termes d’un nouveau contrat, et ce malgré la situation économique délicate de Marseille évoquée par le coach.