Jok’Air dévoile ce 11 décembre son nouvel album : VIe République. Un opus teinté de revendications politiques…

Jok’Air revient dans le game 9 mois après son dernier projet avec un album au titre largement évocateur, et lourd de sens : VIe République. Un opus sur lequel on retrouve ses partenaires habituels, à l’instar de R.O.C Gang, Chich, La Dictatrice, ainsi que d’autres artistes comme Goldee Money, Soso Maness, Le Juiice, Mallaury, Chilla et enfin Laylow. C’est avec ce dernier que l’ancien membre de la MZ a sorti le 1er single de ce nouvel LP, Clic Clic Bang Bang. Une 6ème collaboration entre les 2 Mc’s qui demeure plus engagée que jamais, puisque les artistes abordent avec profondeur la thématique des violences policières. Le titre met d’ailleurs en exergue certains extraits d’un discours de la militante Assa Traoré. La sœur d’Adama – jeune homme de 24 ans tué lors de son interpellation par des gendarmes en 2016 – occupe d’ailleurs le 1er plan de la cover de cet album engagé. “A mes yeux, la plus belle pochette de ma ptite carrière”, a d’ailleurs écrit Jok’Air à ce propos sur Instagram.

Jok’Air feat. Laylow – Clic Clic Bang Bang :

À LIRE AUSSI: Says’z : écoute Jaune, son nouvel EP avec Lefa, Singuila et Oxlade [Sons]

Le 7ème projet de sa carrière

Comportant 17 titres, ce nouvel album de Jok’Air constitue le 7ème projet de sa carrière solo. Le 1er d’entre eux remonte à l’année 2017, il s’agissait de Big Daddy Jok. Considéré comme une 1ère carte de visite, l’opus avait permis à l’artiste de partir à la conquête de son propre public après l’expérience MZ. Mc extrêmement polyvalent, Jok’Air n’est pas de ceux que l’on range dans une case. Chanteur, kickeur… L’artiste est aussi bien capable d’offrir des morceaux mélodieux et emplis d’émotion à l’instar de La mélodie des quartiers pauvres, que des bangers agressifs comme Mon Survêt. Avec 7 projets en moins de 4 années, le rappeur de 29 ans continue de gravir les échelons à vitesse grand V. Il vous propose à présent de découvrir son nouvel album, VIe République :

Jok’Air – VIe République :