Mohamed Henni a encore frappé… et a publié une vidéo Instagram dans laquelle il détruit littéralement sa PlayStation 5 à coup de pioches…

Alors qu’il avait partagé avec ses fans la vidéo de l’achat de sa PlayStation 5, Mohamed Henni vient de publier sur Instagram une nouvelle séquence dans laquelle il détruit cette dernière ! Si elle n’est pas du goût de tous les internautes (surtout ceux qui n’ont pas encore pu se procurer la console de Sony), la vidéo a été enregistrée au sortir de la défaite de l’Olympique de Marseille contre Manchester City 3-0 en Ligue des Champions. “Si vous voulez voir une Play 5 de l’intérieur vous la voyez maintenant, vous la voyez ! A cause de ce put*** de maïs !” “Maïs” étant le surnom qu’il donne à l’attaquant de l’OM, Valère Germain. Fâché, il déclare ensuite : “C’est plus une PS5 c’est une PLS, elle est en PLS. On est trop nuls, et wallah il y en marre !”. Il faut dire que le supporter olympien n’a pas fait les choses à moitié, détruisant sa console à coups de pioches, avant de la balancer dans sa télévision, cassée aussi par la même occasion.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Henni Mohamed (@henni_mohamed_off)

À LIRE AUSSI: Mohamed Henni achète une PS5 à 900 euros ! [Vidéos]

Les internautes mécontents

Les ruptures de stock et autres reventes à des prix exorbitants l’ont montré, la PS5 est un produit extrêmement précieux. C’est la raison pour laquelle bon nombre d’internautes n’ont pas approuvé cette vidéo, déclarant notamment : “Non la t’abuses mdr” ou encore “Non, là tu pars trop loin c plus drôle”, mais aussi “Tu abuses, certains en rêvent”. L’influenceur avait pourtant fait des pieds et des mains pour obtenir son graal, puisqu’il avait acheté sa console à 900 euros en passant par un site de ventes d’occasion. Il avait d’ailleurs filmé cet achat pour le partager à sa communauté. Dans la foulée, Momo avait fait plusieurs stories en compagnie de sa nouvelle “bien-aimée. Dans une vidéo, il déclarait notamment : “J’ai du l’acheter 900 euros les amis, on dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais grâce à l’argent, j’ai eu la Play de bonheur”. Une console qui aura finalement connu le même destin que les nombreuses télévisions qu’achète le Marseillais : aussi vite arrivée, aussi vite détruite…