Lil Wayne aurait perçu plus de 100 millions de dollars après la revente de ses masters à Universal Music Group… Dans le même temps, il a plaidé coupable dans un dossier où il risque jusqu’à 10 ans de prison !

D’après des informations récemment délivrées par le média américain TMZ, Lil Wayne a vendu les masters de son patrimoine musicale à Universal Music Group pour plus de 100 millions de dollars. L’opération se serait déroulée en juin, mais n’aurait pas été rendue publique que ces jours-ci. La raison de ce silence serait notamment due à un procès intenté par Ronald Sweeney, l’ancien manager de Weezy, à son encontre. Il réclamerait en effet plus de 20 millions de dollars à Tunechi, expliquant à la justice que ce dernier l’aurait engagé en 2005, afin de l’aider à renégocier son contrat avec Birdman et Cash Money Records. Plus tard, Lil Wayne lui aurait également demandé de licencier son manager de longue date, Cortez Bryant. Chose faite par Sweeney qui aurait ensuite endossé le rôle de Bryant, obtenant par la même occasion une augmentation de sa commission de 10 à 17%.

lil wayne ronald sweeney
Ronald Sweeney et Lil Wayne

Un plan monté pour évincer Sweeney ?

D’après Sweeney, Cortez Bryant et Mack Maine – artiste de Young Money qui s’est ensuite vu confier le rôle de président du label – auraient alors “conspiré pour semer la discorde” entre lui et le rappeur de 38 ans. Un plan qui aurait entraîné son licenciement en septembre 2018. Mais selon le témoignage de Sweeney, Weezy n’aurait payé qu’une toute petite partie des commissions de 10 et de 17% qu’il aurait dû lui verser durant toute la durée de leur collaboration. En outre, il aurait également refusé de payer à Sweeney les 10 % normalement reversés suite à l’accord avec Cash Money ainsi qu’avec Universal Music Group/SoundExchange dans le cadre de la cession des masters. Au total, Ronald Sweeney réclame donc plus de 20 millions de dollars à Lil Wayne.

À LIRE AUSSI: Lil Wayne : absent au combat de Tyson… il était à l’anniversaire de sa fille ! [Vidéos]

Lil Wayne risque 10 ans de prison

Ce procès avec son ancien manager n’est pas la seule affaire judiciaire dans laquelle Lil Wayne est embourbé. Pour rappel, le 23 décembre 2019, une perquisition dans son avion privé avait permis aux agents fédéraux de retrouver une arme à feu de calibre 45, mais aussi des balles, de la cocaïne, de l’ecstasy, de l’héroïne, du sirop pour la toux et 25 938 dollars en espèces. Une saisie qui a donc entraîné un procédure dans laquelle l’interprète de Lollipop a plaidé coupable pour possession illégale d’arme à feu en tant qu’ancien criminel lors de sa comparution au tribunal (durant une audience virtuelle) ce vendredi 11 décembre. En effet, ayant le statut de criminel condamné il y a plus de 10 ans, Lil Wayne avait interdiction formelle de posséder une arme à feu… Il risque donc gros !

lil wayne

Une grâce présidentielle ?

Un crime pour lequel le Mc risque jusqu’à 10 ans de prison. Toutefois, il est fort probable que ce dernier écope d’une sentence plus clémente, grâce au fait qu’il ait reconnu sa culpabilité. D’après les informations du Miami Herald, Lil Wayne pourrait néanmoins faire un tour par la case prison durant 1 ou 2 ans. A moins que Weezy – qui avait apporté son soutien au président sortant en octobre – ne bénéficie de la grâce présidentielle de Donald Trump, dont le mandat se finit le 20 janvier 2021. Il ne s’agit cependant que d’hypothèses. Son audience qui débouchera sur sa condamnation est prévue pour le 28 janvier 2021…