Actuellement en pleine propagande anti-Booba, Rohff s’attelle à prouver que son ennemi achète des streams pour booster ses ventes…

A l’instar des Feux de l’amour, la guerre entre Booba et Rohff s’apparente à une sorte de série interminable dont on ne compte plus les épisodes… Après les relations sexuelles sur mineures, son physique ou son public, Housni s’est concentré ces derniers jours sur un nouvel angle d’attaque pour déstabiliser son ennemi : l’achat de streams, et la mise en avant de sa musique sur la plateforme Spotify. Et selon lui, le duc aurait un allié de taille en la matière, un certain Thomas Blondeau. Ancien bras droit d’Olivier Cachin, cet acteur de l’industrie musical est en poste chez Spotify depuis 2017. Un rôle qui lui permettrait, d’après les affirmations du PDRG, de mettre en avant les singles d’un artiste qu’il apprécie particulièrement, Booba, dans les playlists de la plateforme, et ce afin de gonfler ses chiffres. Pour étayer son propos, Rohff a ainsi re-posté en story la capture d’écran d’un tweet du compte Brigade AntiTriche dans lequel il est notamment écrit : “Je vous présente Thomas Blondeau… l’allié caché de Booba, qui depuis toujours met en avant ce dernier”. Ce à quoi Rohff rajoute “Ben tiens quand on parle du [loup]!!!”. Rohff serait-il sur une piste sérieuse ? D’autant que, de part son parcours, le journaliste en question a travaillé dans des médias ou pour des marques où Booba a souvent trouvé sa place, comme Les Inrocks et Puma, pense savoir le compte en question…

Rohff Booba

À LIRE AUSSI: H Magnum et Rohff se retrouvent sur Isolé… et font réagir Booba ! [Clip]

Booba avantagé ? Rohff sort les preuves

Visiblement très dubitatif quant à l’honnêteté de son ennemi en matière de streams, Rohff s’interroge donc sur la présence excessive de Booba dans les playlists Spotify. Et notamment dans celle intitulée : Classique du rap FR. Il écrit : “Il y a que Erk Elie alors que la France entière sait que j’ai beaucoup plus de classiques que lui. Pourquoi ? Parce que son ami de toujours qui bosse la bas le favorise dans sa compétition déloyale qu’il veut mener contre Rohff…” Finalement il en déduit dans la story suivante que cet avantage explique le fait que “Erk’Elie ne [mette] en avant que ses chiffres Spotify” et non ceux des autres plateformes. “Son grand ami et fanatique de toujours taf là-bas, il le positionne toujours bien en playlist”, ajoute-t-il encore. Mais alors que Rohff semblait avoir mis le doigt sur une piste, le débat autour de la réussite des uns et des autres en matière de streams, et de succès, s’est également déporté sur Gims…

Gims, le rappeur TF1 ?

Quelques heures après l’officialisation des chiffres de ventes de son album Le Fléau qui s’est écoulé à 40 345 exemplaires (dont 31 909 unités en physique !) en 1ère semaine, Rohff en a profité pour féliciter Gims en story IG, écrivant : “Un vrai public achète en physique ! Erk Elie et sa guerre de tricheur favorisé par Spotify à 0.000064 centime est en pls miskin”. Probablement pas de cet avis, Booba en a profité pour clasher Gims au travers d’un post Instagram ce 11 décembre, rappelant au leader de la Sexion d’Assaut que son album n’a réalisé “que” le 3ème meilleur démarrage de l’année en 1ère semaine, derrière Jul et Ninho. Il légende sa publication en déclarant, rappelant selon lui l’importance du stream pour faire une carrière en 2020 : “T’es un rappeur TF1 malgré tous tes mensonges, toutes tes alliances, toute ta promo tu finis 3ème. 8k en streaming t’es clairement personne…”. B2O a ensuite publié un screen du Top albums (Spotify !) dans lequel son single Pompeii en featuring avec JSX apparaît devant 13 des morceaux du dernier album de Gims.

Rohff Booba

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par boobaofficial (@boobaofficial)

Rohff Booba

Rohff au secours de Gims

Plus proche de Gims et son clan (Dadju, DemDem, la Sexion d’Assaut, H Magnum…) que jamais, Rohff a pris clairement position comme pour défendre Gims face aux attaques de Booba, estimant que si Warano était un “rappeur TF1”, B2O n’était pour sa part qu’un “rappeur BFM”. Housni écrit, mettant une nouvelle fois en avant le succès de Gims notamment en matière de ventes en physique : “Tout ça parce que Gims a fait des vraies ventes palpables pas des ventes Made in China”. La Chine justement est un sujet dont s’est déjà emparé Rohff dans sa tentative de décrédibilisation de l’ennemi. Ce dernier a, en effet, associé les succès des singles de Booba sur les plateformes de streaming à la montée en puissance des robots automatiques servant à l’achat de streams en Chine. Il en déduit encore et toujours que ses titres n’auraient jamais fonctionné sans la triche, demandant à Booba de se détendre devant tant de révélations… En pleine, forme, Housni n’en oublie pas de glisser quelques petites notes d’humour, comme ici en ajoutant un “v” au titre du prochain album du Duc, Ultra, pour obtenir le terme de “Ultrav”, en référence au terme de “travesti ”, faisant un pont avec les histoires de Booba et de sa supposée passion pour une transexuelle (Victoria Dorval) !

Rohff publie une photo de Thomas Blondeau

L’accompagnant d’une photo du principal intéressé, Rohff a adressé un petit message, rempli de questions rhétoriques, à Thomas Blondeau, déclarant notamment : “Pourquoi quand t’écoutes un titre de Rohff sur Spotify on te suggère un son de Booba automatiquement et pas l’inverse hein ? Tu le pousses à mort c’est cool mais je trouve ça déloyal comme compétition…” Quelques doutes subsistent toutefois sur le fait que Blondeau daigne s’entretenir avec Rohff pour parler d’un sujet aussi sensible ! De son côté, Booba a partagé un tweet dans lequel un internaute clashait Housni sur le fait qu’il parlait sans cesse du Duc. Un message qui n’a pas manqué de pousser B2O à s’interroger sur la nature de la relation entre Gims et le PDRG, écrivant “Gims vous vous su*** aussi ou juste vous vous faites tourner Damba la farouche”. Comme souvent, la femme de Meugui subit quelques dommages collatéraux au passage…

Rohff persiste et signe

Après cette échange autour du rôle de ce Thomas Blondeau dans les bons scores de Booba sur Spotify, Rohff a envoyé encore quelques piques. Ce dernier a notamment pris une capture d’écran d’un sondage Twitter demandant aux internautes qu’elle projet est-ce qu’ils attendaient le plus. L’album de Booba Ultra n’est arrivé qu’en 3ème position sur 4 avec 14% des voies. Une statistique qui a bien fait rire Rohff qui a commenté : “14% mais il achètera ses streams comme un grand garçon il a pas besoin du public pour vendre”. Finalement, Housni taclait un nouvelle fois son adversaire en s’interrogeant de son classement les Tops des autres plateformes. : “Tu ne jures que par Spotify tu ne parles jamais de Deezer, Napster, Apple, iTunes t’es à peine grillé !.

Booba s’attaque à Sinik

Dans la continuité de cette battle de stories sur Insta, Rohff a par ailleurs posté un screen d’une de ses propres conversations dans laquelle une connaissance lui proposait de booster ses vues, ce à quoi il a répondu : “non merci la triche c’est pas pour moi”, profitant de l’occasion pour en remettre une couche en story, avant de publier d’énièmes photomontages dans lesquels il persistait sur les insinuations que Booba n’était qu’un tricheur. Bien qu’il ait fort à faire avec un adversaire devenu très coriace, le Duc n’a pourtant pas hésité à mettre, au passage, un petit tacle glissé à un autre de ses adversaires : Sinik, après l’annonce des chiffres de vente de son dernier album, Huitième art, qui s’est écoulé à un peu plus de 1 200 exemplaires. Il lâchait un message plein de référence à son clash passé avec le rappeur du 91 qui a également ouvert un salon de tatouage à Paris  : “On attend toujours ton carton rouge. Allez retourne tatouer des coccinelles grande quiche !!!

Booba reprend Rohff de volée

Et alors qu’une nouvelle semaine allait débuter, après cette série d’échanges concentrée autour du week-end, Booba n’a pas hésité à répondre à la pique lancée par Rohff concernant son classement dans les Tops des différentes plateformes dont iTunes. Avec une certaine arrogance, il a interpellé le Vitriot en story : “T’as pas compris mongolito. On est 8ème au top single tout confondu. Certifié par le Snep. Et devant ton maître. Après je ne t’en veux pas tu peux pas connaître. Logique. Allez creuse…” Un follower de Booba a d’ailleurs envoyé un MP au rappeur suite à cette story, ajoutant de l’ironie : “Frero il croit que iTunes c’est les streams, on peut plus rien faire”. Un message auquel Booba répondra notamment en rappelant une autre histoire, peu glorieuse, lors d”une interview de Rohff : “Il dit aussi que Migos c’est pas le meilleur rappeur donc déjà à partir de là on est bien”, avant de mettre, avec un filtre déformant, la séquence en question. Sur le plateau de l’ABCDR du son, Rohff avait en effet connu un grand moment de solitude après avoir déclaré que Migos était un seul et unique rappeur. Housni a de son côté repartagé la story du fameux DM de Booba (voir plus haut), visiblement persuadé que le Duc créait de faux comptes pour monter de toute pièce des conversations avec des fans afin d’alimenter le clash. Les attaques et autres coups-bas ne cessent plus de fuser des 2 côtés…