Ce 27 décembre, Cristiano Ronaldo s’est exprimé sur la discipline de travail qu’il inculque à son fils de 10 ans…

Ne devient pas l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football qui veut. Véritable acharné de travail, Cristiano Ronaldo règne, aux côtés de Léo Messi, sur la planète foot depuis plus de 15 ans. Une longévité qu’il doit à son train de vie extrêmement sain et à sa discipline sans faille. Toujours aussi affûté, même à bientôt 36 ans, il est un modèle pour bon nombre de sportifs de haut-niveau, mais également pour les plus jeunes. Alors qu’il s’est vu décerner ce 27 décembre le titre de Joueur du siècle à l’occasion des Globe Soccer Awards qui se déroulaient à Dubaï, CR7 est revenu sur l’admiration que Cristiano Jr, son fils, lui voue au quotidien : “Je vois mon fils, il a 10 ans et il veut être comme moi”.

À LIRE AUSSI: France Football dévoile sa “Ballon d’Or Dream Team” avec CR7, Messi, Pelé…

Un père très exigeant

Conscient des sacrifices que nécessite un tel objectif, le champion d’Europe en titre (Portugal-Euro 2016) inculque au quotidien à son fils de 10 ans la même rigueur de travail que lui. Un régime draconien que Cristiano Jr a du mal à suivre à la lettre. “Je suis parfois dur avec lui parce qu’il boit du Coca-Cola et du Fanta et je suis énervé contre lui. Je me bats avec lui quand il mange des chips ou des frites. Il sait que je n’aime pas ça”, explique le quintuple Ballon d’Or avant de continuer : “Même mes plus jeunes enfants, quand ils mangent du chocolat, me regardent d’un air craintif. Nous devons être forts. Pour être honnête, il a du potentiel, c’est un garçon fort, rapide, il dribble bien, mais il n’est toujours rien. Je lui répète à chaque fois: il faut beaucoup de dévouement, de travail.

Du tapis et un bain froid

Loin de laisser son fils dans une zone de confort, le Portugais pousse son enfant à toujours se dépasser. “Parfois, quand il est à la maison, je lui conseille de faire du tapis roulant puis de prendre un bain d’eau froide pour récupérer”, confie l’ancien joueur du Real Madrid. “Mais lui se plaint. Je le comprends il n’a que 10 ans. Je ne lui mettrai aucune pression, je ne ferai rien pour qu’il devienne footballeur. Bien sûr, j’aimerais qu’il devienne footballeur, mais c’est lui qui décidera de son propre avenir.” S’il n’est jamais facile d’être “le fils de”, à ce rythme, Cristiano Jr risque bien d’être prêt à relever le défi…