A travers plusieurs photos publiées sur Twitter, Booba a clairement sous-entendu que Rohff avait recours à l’achat de streams… Ce dernier s’en est défendu !

Tel est pris qui croyait prendre. Les fêtes de fin d’année n’ont pas été synonyme de trêve, bien au contraire… La guerre entre les 2 légendes du game s’est poursuivie comme si de rien n’était, et les 2 protagonistes de ce beef ont continué de s’attaquer sur un terrain de jeu glissant : l’achat de streams. Pour rappel, à la mi-décembre, Rohff accusait Booba d’être mis en avant sur Spotify par l’intermédiaire de Thomas Blondeau, en poste au sein de la firme suédoise depuis 2017. En outre, Roh2f a explicitement déclaré que B2O gonflait ses statistiques à coups d’achats de streams. Le PDRG avait d’ailleurs publié un screen d’une de ses propres conversations dans laquelle un individu lui proposait de booster ses vues, ce à quoi il avait répondu : “non merci la triche c’est pas pour moi. Une manière pour le rappeur du 94 de prôner son intégrité face à ce phénomène qui tronque le marché de la musique. Seulement, Kopp a eu en sa possession des éléments montrant, selon lui, l’envers du décor de cette fameuse conversation entre Housni et le fameux “marchand de streams” sur Twitter. Des preuves qui allaient à l’encontre du discours de l’interprète de Dounia

rohff vs booba

À LIRE AUSSI: Booba s’attaque à la femme de Dadju sur Twitter ! [Photos]

Booba sort les preuves… Rohff s’explique

Ce jeudi 30 décembre, soit près de 2 semaines après la story de Rohff, Booba a décidé de sortir les fameuses preuves. L’homme qui a eu une conversation avec Housni concernant l’achat de streams a finalement été s’adresser à B2O, expliquant que le Mc du Vitry mentait sur ses intentions. Ainsi, Booba a publié les screens de sa conversation avec cet homme dont ne connaît pas l’identité. Ce dernier déclarait notamment à Kopp en DM que Roh2f lui avait demandé ses coordonnées, preuve qu’il était intéressé par la proposition : “C’est moi qui ai proposé du stream à Rohff comme il pleurait avec son Goat, qu’il avait pas de streams mdrrr il n’a pas publié toute la conversation. […] Il m’a demandé mon tel et 2 jours après il a cru que c’était toi qui m’envoyais… Parano de la life du coup il a publié…”, explique l’individu en question à Booba, avant de lui dévoiler la conversation qu’il a eue avec le Padre dans son intégralité. On peut voir dans cet échange que l’inconnu lui propose de booster ses vues, ses streams, mais également de le faire entrer dans de nombreuses playlists. Ce à quoi le Rohff a répondu : “Envoie ton num”. Mais pour le fournisseur de streams illicites, Rohff, qu’il considère comme étant “parano”, aurait cru que leur conversation était un piège tendu par Booba, ce pour quoi il n’aura pas donné suite et aura préféré publier leur échange…

Rohff n’a donc jamais recontacté cette personne, et il s’en est expliqué dans une story Instagram pour mettre un terme aux insinuations de B2o, tout en s’adressant au recéleur de faux streams : “Sache que la parano me donne souvent raison, la preuve, t’as fini où ? Chez Erk Elie Gorge profonde et tu oses m’appeler Grand Frère […] Ton num c’était pour t’enregistrer et prouver la triche mais on t’a pas rappeler, on a zapé fort, t’es vexé ? Désolé j’ai pas que ça à faire ! Ton piège s’est refermé sur toi comme un âne. J’ai #sécurisé !”. Un message suivi des hashtags : “#retouràl’envoyeur” et “#rmercipourlestravlots”! Les choses sont donc claires pour Rohff. D’ailleurs, pour se moquer un peu plus de Booba, il a publié un autre message pour souligner un fait très peu évoqué dans les médias : le fermeture d’OKLM, le fameux média lancé en 2014 par Booba et ses associés qui comprenait un site, une radio, mais aussi une chaîne de télé. Un média qui a cessé son activité lors du 1er confinement, et dont Rohff s’est amusé à relayer l’information…

rohff booba stream

rohff booba oklm