Une très grosse bagarre impliquant les membres de la JLC Family a éclaté ce lundi soir dans un club de Dubaï. Plusieurs vidéos sont apparues sur les réseaux sociaux montrant la violence de l’affrontement, qui a également impliqué Eva Queen, soeur de Jazz, mais aussi Marwa Loud, amie du couple-star de télé-réalité.

Si de nombreux candidats de télé-réalité venant de France ont décidé ces dernières années de s’installer à Dubaï, leur côte ne risque pas vraiment de s’améliorer auprès de la population locale. Déjà menacés il y a un an par un Lacrim en colère qui estimait qu’ils faisaient “trop de bruits”, Jazz et Laurent, célèbre couple de télé-réalité, se retrouvent à nouveau sous le feu des projecteurs pour des raisons négatives. Tandis que la 3ème saison de l’émission qui leur est consacrée sur TFX a débuté ce lundi, ils ont en effet été impliqués dans une bagarre. Accompagnés par plusieurs de leurs amis, à l’image de Marwa Loud ou de Sisik (qui vit avec le couple) mais aussi par Eva Queen, soeur de Jazz, ils étaient présents ce lundi dans un célèbre club de la ville des Emirats Arabes Unis, le 1OAK. Sauf que les choses ont largement dégénéré, laissant place à un véritable pugilat impliquant la JLC Family ainsi qu’un autre groupe de français présent dans l’établissement.

À LIRE AUSSI: Lacrim menace Jazz et Laurent, stars de la TV réalité

Une violente bagarre dans un contexte encore flou

Les raisons de cet affrontement très violent sont encore floues mais Aqababe, très suivi sur les réseaux sociaux pour ses “révélations” concernant les personnalités de télé-réalité affirme que le conflit a débuté par des mots, pendant que Marwa Loud posait avec une personne venue lui demander une photo. C’est alors que le ton serait très rapidement monté, provoquant un 1er incident auquel se serait rapidement ajouté d’autres personnes, qui auraient tenté de subtiliser les sacs des femmes présentes avec la JLC Family. Si ces explications peuvent paraître surprenantes et demande à être confirmées, plusieurs vidéos sont apparues sur les réseaux sociaux, montrant un affrontement rangé et très violent dans un lieu particulièrement rempli. Visiblement, tout le monde a pu rentrer chez soi, ce qui ne veut pas dire que la police de Dubaï ne pourrait pas ouvrir une enquête et, si nécéssaire, procéder plus tard à des arrestations…