En fin de contrat à la fin de la saison, Sergio Ramos pourrait bien rejoindre le PSG si l’on en croit le média espagnol El Chiringuito.

Comme chaque année, le PSG se retrouve déjà au coeur de nombreuses rumeurs en vue du prochain mercato estival. En fin de contrat en juin, Lionel Messi pourrait ainsi atterrir à Paris selon plusieurs médias, et ce malgré l’intérêt de Manchester City et Pep Guardiola, ainsi qu’un salaire exorbitant qui poserait forcément problème dans la gestion financière du club. Et comme si cela ne suffisait pas, c’est désormais un nouveau nom qui est désormais cité comme proche de Paris, et non des moindres puisqu’il s’agit de Sergio Ramos, capitaine et élément capital des succès de la Casa Blanca depuis plus de 10 ans. Comme Messi, Ramos voit son contrat arriver à son terme en fin de saison, ce qui lui permet de négocier (et de signer) dès à présent avec les équipes qu’il souhaite.

À LIRE AUSSI: Neymar affirme encore qu’il veut rejouer avec Messi !

Un PSG construit autour de Messi et de Ramos ?

Selon Josep Pedrerol, présentateur de l’émission El Chiringuito, Ramos aurait refusé une offre de prolongation de contrat transmise par le Real Madrid, une information confirmée par Marca. Mais le journaliste va plus loin en affirmant par la suite que Ramos disposerait d’une offre parisienne pour un contrat longue durée, un point sur lequel les dirigeants madrilènes refuseraient de céder. Enfin, il affirme que le défenseur central de 35 ans aurait ouvertement expliqué qu’il rejoindrait Lionel Messi à Paris, une information qui lui aurait donc été confirmé par le PSG. 

S’il est tout à fait envisageable que Ramos soit ouvert à un départ – même s’il avait affirmé il y a quelques mois devant la presse vouloir prendre sa retraite au Real – et qu’il ait même négocié avec Paris, l’information d’une arrivée groupée des capitaines du Barça et du Real paraît peu probable. Comme cela a déjà été fait à plusieurs reprises dans le passé, cette “exclusivité ”ressemble plutôt à une opération de communication organisée par le clan Ramos afin d’obtenir les meilleures conditions possibles. A moins que le Qatar ne change subitement de stratégie et décide à nouveau d’investir massivement, ce qui n’est clairement pas la tendance aujourd’hui…