L’affaire de la fusillade sur le tournage du clip de Glaive de Booba a récemment été classée sans suite par le parquet de Bobigny…

Dans la nuit du 21 au 22 août 2019, une violente rixe éclatait dans une zone industrielle d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, à l’occasion du tournage du clip Glaive de Booba. Dotés d’armes à feu et de battes de base-ball, une quinzaine d’assaillants s’en sont pris à l’équipe de tournage  présente sur place. Coups de pieds, coups de battes… L’affrontement fut sanglant et avait de surcroît faillit coûter la vie de Chris Macari, réalisateur attitré de Kopp, sérieusement frappé à la tête, ainsi que celle d’Ibou (proche de B2o), touché d’une balle dans la jambe pendant la mêlée. Probablement visé par cette attaque, B2O s’en tirait finalement bien, puisqu’il avait quitté le tournage peu de temps avant l’assaut.

À LIRE AUSSI: Booba : une fusillade sur le tournage de son clip à Aulnay-sous-Bois !

Affaire classée sans suite

Au lendemain de l’incident, le Duc postait une vidéo dans laquelle il accusait directement Kaaris d’être le commanditaire de la mission. “Armaaaaand” (prénom du rappeur) pouvait-on l’entendre dire face caméra. Des accusations directes – auxquelles Rohff a réagi sur Twitter ce 5 janvier – liées au fait que le tournage du clip se déroulait dans le 93, terre-mère de K2A, et ce, alors que les 2 rappeurs étaient en plein beef. Pour rappel, cette agression se déroulait quasiment 1 an, jour pour jour, après la bagarre d’Orly, et les tensions semblaient toujours à leur paroxysme. Suite à la fusillade, une enquête avait été ouverte par la justice pour tenter de faire la lumière sur les dessous de cette nouvelle histoire. Alors que rien n’a pu prouver que Kaaris était bien derrière cette échauffourée, le parquet de Bobigny a finalement confirmée que cette affaire était classée sans suite, comme l’avait initialement confirmé Le Parisien. “La procédure a été classée sans suite, la fusillade n’a pas été reliée à un quelconque différend opposant les rappeurs en question”. La justice ferme donc le livre sur cette rixe, à moins qu’un nouvel élément à charge vienne remettre en question cette décision dans le futur…

Pour Me Yacouti, avocat de Kaaris, “Kaaris n’a jamais eu rien à voir avec cette affaire. Il n’était pas présent sur les lieux même si cela s’est passé à proximité de Sevran. La justice l’a reconnu. Elle n’a pas à être instrumentalisée.”

À LIRE AUSSI: Booba sacrifie Mister V et Squeezie en prenant la défense de Young Thug !