Le texte du morceau En face de Népal et Nekfeu est utilisé comme exercice dans un manuel scolaire allemand…

Connus pour leurs plumes aiguisées et leur sens de la prose, le regretté Népal et Nekfeu ont été récompensés de la plus belle des manières. Cette consécration n’a toutefois pas eu lieu en France, mais dans l’un de ses pays frontaliers, l’Allemagne. En effet, un internaute baptisé Corentin_444 a posté la photo d’un manuel scolaire allemand destiné à l’apprentissage de la langue de Molière. Dans ce dernier, on y aperçoit le texte du morceau En face de Népal et Nekfeu, paru en janvier 2020 et extrait de l’album posthume du rappeur, Adios Bahamas. A gauche du texte, on retrouve également de nombreuses annotations permettant aux élèves de comprendre le sens de chaque phase et la subtilité avec laquelle les 2 artistes maîtrisent l’art des mots. L’une d’entre elles revient notamment sur la punchline : “J’pensais pas qu’on s’ignorait comme Simone, à cause du montant”. Une phrase qui s’appuie sur l’homophonie du mot “s’ignorait” et du nom propre ”Signoret” (Simone Signoret était une actrice et écrivaine française). Elle était d’ailleurs la femme d’Yves Montant, justifiant par conséquent le double sens dans la 2nde partie de la punch “à cause du montant”.

nepal nekfeu

Népal feat. Nekfeu : En Face :

À LIRE AUSSI: Népal, Nekfeu, PNL, IAM… découvre le Top 5 des vinyles rap les plus vendus en 2020

“Mieux qu’une certif”

Beatmaker affilié à l’Entourage depuis des années, c’est Diaby qui a composé la prod’ d’En face. Ce dernier a d’ailleurs réagi avec beaucoup d’enthousiasme suite à cette découverte : “A mes yeux, c’est mieux qu’une certif”, a-t-il confié sur twitter. Ce titre présent sur Adios Bahamas ne constituait pas la 1ère collaboration entre Népal et Nekfeu. Les 2 artistes avaient déjà posé sur la chanson Esquimaux parue en 2016 sur l’album Cyborg et sur laquelle les kickeurs maniaient, une fois encore, avec brio l’art des mots. Plus récemment, Ken Samaras avait endossé le rôle principal dans le court-métrage du morceau Sundance de l’ancien membre de 2Fingz, sorti à titre posthume. Un bel hommage en guise de dernier au revoir…