Sur Instagram, 50 Cent n’a pas hésité à comparer la barbe de Floyd Mayweather à une greffe avec des “poils de cul”…

Toujours dans les bons coups, 50 Cent ne manque jamais une occasion de chambrer les différentes personnalités du showbizz et d’ailleurs lorsque l’occasion se présente… surtout quand il s’agit d’individus avec qui il est déjà en clash. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Curtis Jackson n’est pas réputé pour son tact et sa subtilité. Au mois de novembre, il s’était moqué de l’inculpation de Lil Wayne, lui conseillant de demander de l’aide à Trump (que Weezy soutient) avant son éviction de la Maison-Blanche. Quelques jours avant cela, il s’en prenait à la femme de Dr. Dre, en pleine procédure de divorce, déclarant à son propos : “Ces sal*pes sont folles, comment osez-vous demander 2 millions par mois”. Au début du mois de janvier, il se moquait, de manière bienveillante cette fois, du bébé de Nicki Minaj. Il y a quelques jour, sa nouvelle cible ne fut autre qu’une vieille connaissance : Floyd Mayweather…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent)

À LIRE AUSSI: 50 Cent se moque du bébé de Nicki Minaj… Elle répond et révèle une info !

Des poils de cul ?

Fifty a partagé une photo sur son feed Instagram sur laquelle on apercevait Floyd Mayweather. Sur le cliché (supprimé depuis), le boxeur apparaissait avec une nouvelle barbe. Un résultat qui n’a semble-t-il pas convaincu le producteur de Power, qui a légendé son contenu avec ce mommentaire : “Il a pris les poils de son cul et les a mis sur son visage.” Une phrase piquante, sous entendant que le boxeur s’était fait greffer des implants au niveau de sa barbe avec des poils venant de son postérieur, le tout accompagnée par 6 émojis pleurants de rires. Si les 2 protagonistes étaient amis à une époque, une guerre sans merci a démarré en 2012 pour un contentieux lié à leur bizness commun de promotion de combats de boxe. Un différend qui n’a depuis jamais cessé de gangrener leur relation, jusqu’au point de non-retour. C’est en 2018 que les tensions ont atteint leur paroxysme. Floyd traitait alors publiquement le rappeur de “menteur” et de ”balance”. De son côté, l’interprète d’In Da Club n’avait pas hésité à remettre sur la table les nombreuses affaires de violences conjugales auxquelles avait été accusé Moneyweather.

50 floyd

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Floyd Mayweather (@floydmayweather)