Ce mercredi 6 janvier, les parlementaires américains devaient statuer sur l’investiture de Joe Biden… Mais les pro-Trump en avaient décidé autrement !

C’est une journée symbolique et pacifique que devait connaître l’Amérique aujourd’hui, puisqu’avait lieu le cérémonial censé reconnaître l’investiture de Joe Biden. C’était sans compter sur Donald Trump, qui avait appelé ses supporters à manifester devant le Capitole, où se réunit le Congrès, en guise de protestation face à une élection qu’il juge aujourd’hui encore tronquée. Si le républicain comptait sur le soutien de son vice-président Mike Pence, ce dernier avait néanmoins expliqué qu’il n’irait pas à l’encontre du vote final agaçant son président. Les partisans de Trump avaient donc décidé de se faire entendre par la force, et de quelle manière ! Les émeutiers se sont introduits de façon totalement illégale dans le Capitole, provoquant par la même occasion l’évacuation des bâtiments du Congrès. Les photos disponibles ci-dessous montrent l’atmosphère anarchique qui régnait sur Washington ce 6 janvier.

À LIRE AUSSI: Lil Wayne continue de prêter allégeance à Trump dans No Ceilings 3 [Son]

Une femme assassinée par un policier

Scène assez exceptionnelle symbolisant fidèlement le chaos qui règne outre-Atlantique, un militant s’est notamment assis dans le bureau de Nancy Pelosi, sénatrice et cheffe du camp des démocrates. Pied sur la table, il a déclaré : “Nous reprenons la Chambre”. Si cette invasion a donc donné lieu à des scènes plutôt cocasses, elle s’est aussi avérée très violente, puisqu’une femme est notamment décédée après avoir été touchée par balle. Cette dernière aurait été touchée par un tir d’un policier dans l’épaule. Evacuée sur un brancard, elle serait morte peu de temps après son arrivée à l’hôpital. Actuellement, 13 arrestations ont été recensées, tandis que 5 armes à feu ont été saisies. Alors que bon nombre d’élus parlent d’une attaque insurrectionnelle contre l’Amérique et la démocratie, certains policiers n’ont donc pas hésité à dégainer armes à feu et gaz lacrymogènes pour protéger ce qu’il était encore possible de sauver du Capitole. Une séquence d’un policier seul face à la foule a aussi fait réagir les internautes… D’autres ont, quant à eux, pris des photos avec les partisans de Trump. En outre, plus de 1000 militaires de la Garde nationale de Washington et des Etats voisins de Virginie et du Maryland sont également venus prêter main forte aux forces de l’ordre présents sur place. De leur côté, les sénateurs ont sorti les masques à gaz par précaution alors qu’ils étaient évaqués… Finalement, les autorités auraient repris le contrôle du Capitole plus de 4 heures l’assaut.

femme decedee capitole

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RAPRNB Le Mag (@raprnblemag)

Trump et Biden réagissent

C’est inédit dans l’histoire moderne […] une attaque contre les représentants du peuple […] c’est l’état de droit qui a été attaqué […] un petit nombre d’extrémistes qui ne respecte pas le droit […] J’appelle cette foule à s’arrêter […] Je demande au président Trump de s’exprimer à la télé […] qu’il exige qu’on mette un terme à cette insurrection…”, réagissait Joe Biden, qui doit prendre le pouvoir définitivement le 20 janvier, avant de conclure : “Président Trump, agissez !” Dans la foulée, mais toutefois après 2 heures de silence où il a laissé le chaos s’installer dans le Capitole, Trump prenait enfin la parole. Dans une vidéo enregistrée et postée sur son compte Twitter, arguant toujours que l’élection était truquée et expliquant qu’il comprenait la colère des manifestants, il demandait aux manifestants : “Rentrez chez vous pacifiquement. Une vidéo supprimée quelques minutes plus tard par Twitter puis Facebook compte tenu des propos de Trump qui expliquait encore ici que l’élection lui avait été volée. Seul son tweet demandant aux manifestants de rester pacifiques a été maintenu. Toutefois les conséquences pourraient être graves pour le président sortant, une procédure en destitution pouvant être lancée, d’autant qu’il est celui qui a demandé à ses partisans de se rendre au Capitole !

Les rappeurs fulminent

Lil Yachty a pris la parole sur Twitter, mettant notamment en avant la passivité des forces de l’ordre face à cette invasion. Une inactivité probablement liée à la couleur de peau des manifestants selon lui.Si les Noirs attaquaient le Capitole, nous serions tous morts”. Même constat pour ScHoolboy Q, qui s’est étonné de l’apathie des services de police face à cette tentative de coup d’état… Même constat chez Kevin Hart ! D’autres artistes, comme Snoop Dogg ou 50 Cent, ont fait remarqué que la mise en place du système de sécurité et des effectifs de maintien de l’ordre du Capitole n’avait pas été la même au moment des manifestations du mouvement Black Lives Matter…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kevin Hart (@kevinhart4real)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent)

snoop capitole