Alors que son mandat arrive à son terme, Donald Trump songerait à accorder la grâce présidentielle à Lil Wayne et Kodak Black…

Les derniers jours de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis sont pour le moins mouvementés. Le républicain est actuellement au cœur de vives critiques après avoir été l’instigateur du drame du Capitole. Un comportement et des propos qui lui ont valu une sévère (et justifiée) restriction sur l’ensemble de ses réseaux sociaux. Pourtant, l’homme de 74 ans reste bel et bien le président de la 1ère puissance mondiale jusqu’au 20 janvier, jour de l’investiture de Biden. Un temps que le mari de Melania Trump compte bien mettre à profit pour jouir des pouvoirs qui lui sont encore conférés. D’après le média américain Bloomberg, ce dernier – comme tous les présidents à la veille de quitter la Maison Blanche – a rédigé une liste de personnes qu’il souhaite gracier avant cette date butoir. Une série de noms comprenant des hauts fonctionnaires de la Maison-Blanche, des membres de leur famille respective, quelques personnalités controversées comme des mafieux, mais aussi les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black… bien connus pour lui avoir apporter leur soutien.

À LIRE AUSSI: Le rap américain réagit à l’invasion du Capitole par des supporters de Trump

Lil Wayne 1er supporter de Trump

Donald Trump et Lil Wayne s’était rencontrés à la fin du mois d’octobre afin d’échanger sur le programme du président sortant. A la surprise générale, Weezy lui avait d’ailleurs publiquement apporté son soutien, en publiant une photo avec lui sur Twitter, avant de confirmer dans No Ceilings 3. Le républicain pourrait donc lui rendre la pareille en le graciant, alors qu’il risque jusqu’à 10 ans de prison après avoir plaidé coupable pour possession illégale d’une arme à feu lors d’un voyage en avion privé en décembre 2019. De son côté, Kodak Black est enfermé depuis le 14 novembre 2019. Longtemps victime d’agressions et de tortures par les gardiens de sa prison, l’artiste américain d’origine haïtienne avait envoyé diverses lettres à Trump tout au long de sa peine dans l’attente d’un quelconque recours. En outre, il s’est également rangé du côté du biznessman durant les élections. Si l’homme d’affaires new-yorkais n’avait jamais donné suite à ses appels à l’aide, il se pourrait toutefois qu’il lui fasse une fleur en lui accordant la grâce présidentielle avant son grand départ…

À LIRE AUSSI: Trump banni de Twitter, Facebook, Twitch, Instagram… Booba partage sa douleur !