Toujours en guerre sur Twitter, Booba a décidé de s’en prendre au prétendu hackeur ayant pris le contrôle de son compte ce week-end. 

Rien n’arrête plus Booba, qui continue encore et toujours d’entretenir ses multiples conflits sur les réseaux sociaux. Ce week-end, le Duc a ainsi fait parler de lui en subissant le piratage de son compte Twitter, qui ont ainsi vu la publication d’un prétendu nude ainsi que des menaces de révéler une sex-tape avec une Miss France. Finalement, rien de tout cela n’est arrivé puisque B2O a ensuite expliqué être rapidement parvenu à récupérer son compte après le piratage, jouant tout de même le jeu de ceux qui s’amusaient de le voir malmener pour finalement les décevoir. Une affaire particulièrement alambiquée donc qui ne l’empêche toutefois pas de vouloir retrouve la trace de ceux qui ont entrepris de s’en prendre à lui, qui sont d’ailleurs réputé sur Twitter pour avoir mené plusieurs actions de piratage et de hack ces derniers mois.

À LIRE AUSSI: Booba prétend avoir orchestré la publication de son nude sur Twitter… Les réactions !

L’heure de la vengeance ?

Ainsi, toute ses posts publiés sur Twitter ce mardi ont fait référence au prétendu hackeur qui l’aurait attaqué durant le week-end et qu’il surnomme “Hackito”. Il a ainsi publié ce qui serait la photo de celui-ci, son compte TikTok ou encore une vidéo qui serait extraite de compte. Booba a également mis en ligne une vidéo où son hackeur, accompagné d’un ami, parle de façon très cru de ce qu’il mettrait s’il parvenait à pirater le compte d’Emmanuel Macron, évoquant une insulte pouvant être considéré comme de l’homophobie.

Sauf que dans le camp adverse, cette réaction est largement moquée par les principaux intéressés – et leurs followers – qui affirment qu’il se trompe de cible. Selon la version évoquée sur les réseaux sociaux, Booba s’en prend à un dénommé Kobz, un jeune hackeur de 16 ans, qui ne serait en fait que l’ami – présent dans la vidéo au dessus – du vrai responsable de son piratage, qui aurait pour pseudo Kira. Seule certitude, la 1ère photo utilisée par Booba dans son tweet initial ne correspond ni à l’un, ni à l’autre, puisqu’il s’agit en fait d’un cliché de Klem Schen, un jeune rappeur de 19 ans originaire d’Aix-en-Provence. Bref, la bataille est loin d’être finie entre Kopp et ces surdoués de l’informatique qui n’hésiteront sans doute pas à s’en prendre de nouveau à lui dans les prochains jours.