Désireux de quitter Houston depuis plusieurs mois, le MVP de la saison 2017/2018 James Harden vient d’être transféré aux Brooklyn Nets, où il évoluera avec Kevin Durant et Kyrie Irving.

C’est une bombe qui vient d’exploser ce mercredi soir en NBA. En totale disgrâce à Houston, une franchise qu’il porte depuis 2012 mais avec laquelle il n’est jamais parvenu à remporter une bague de champions, James Harden était apparu ces derniers jours largement au dessus de son poids de forme et particulièrement sévère avec des coéquipiers qui tentent de se battre comme ils le peuvent pour la franchise texane. Des commentaires qui auront poussé les dirigeants des Rockets à l’écarter de l’effectif en début de journée, annonciateur d’un possible changement rapide.

À LIRE AUSSI: NBA : les Nets prêt à tout pour récupérer James Harden ?

Et il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour connaître le dénouement de ce dossier, puisque Harden a été transféré il y a quelques minutes aux Brooklyn Nets, où il formera un fantastique trio avec son ancien coéquipier – et autre MVP – Kevin Durant et Kyrie Irving. De son côté, la franchise new-yorkaise a accepté de lâcher 2 éléments importants, en l’occurrence l’arrière Caris Levert et le pivot Jarrett Allen, en plus de Taurean Prince, Rodions Kurucs et plusieurs tours de draft. L’objectif est donc clair, Brooklyn veut remporter dès cette année un titre, une mission pour laquelle les Nets apparaissent désormais plus qu’armés, même si la Covid-19 pourrait évidemment avoir un impact important sur cette saison.

De nombreuses conséquences

Evidemment, ce “blockbuster trade” a provoqué une réaction en chaîne puisque de nombreuses équipes se sont retrouvés impliquées, en plus des Nets et des Rockets. Ces derniers ont ainsi d’envoyer immédiatement Caris Levert aux Indiana Pacers, en échange de l’ancien All-Star Victor Oladipo, tandis que Jarrett Allen file lui à Cleveland avec Taurean Prince. Autant dire que ce 13 janvier restera comme une date très importante au coeur d’une saison NBA très particulière et qui nous réserve à coup sûr son lot de surprises jusqu’à la trade deadline, programmée pour l’heure au 25 mars.