Tandis que Damso s’est livré ces derniers jours dans une longue interview accordée au journal anglais The Guardian, Booba a réagi avec ironie aux propos de son ancien protégé en publiant plusieurs messages sur Twitter.

Habitué à se faire discret dans les médias, y compris quand il doit faire la promotion de ses nouveaux projets, Damso a choisi de  prendre la parole cette semaine au cours d’un long entretien avec le quotidien britannique The Guardian. L’occasion pour le rappeur belge qui a sorti en septembre sa mix-tape QALF d’évoquer de nombreux thèmes ayant marqué sa vie personnelle, tels que ses souvenirs des conflits armés au Congo ou son profond attachement pour l’Afrique, mais aussi sa carrière. Il explique ainsi avoir tout fait pour ne pas avoir une vie “classique”, jusqu’à mettre au point un plan de carrière sur 10 ans au cours duquel il deviendrait l’une des têtes d’affiches du rap francophone, ce qu’il est aujourd’hui. Néanmoins, ce fameux plan arriverait dans les faits à expiration en 2022, ce qui pourrait tout simplement marquer sa fin de carrière, une hypothèse qui n’enchante évidemment pas ses fans mais dont a choisi de se moquer Booba ces dernières heures.

 

À LIRE AUSSI: Damso s’exprime sur la guerre, sa fin de carrière imminente, l’amour…

Savait-il que j’allais l’appeler pour lui donner la vie ?

Reprenant un article du média Interlude évoquant justement ce possible arrêt de carrière prématurée de Dems, Booba écrit ainsi que le parcours de son ancien protégé devenu rival s’arrêtera le 5 mars prochain, date de sortie de son nouvel album Ultra – ce qui pourrait donc signifier la présence d’un diss-track envers ses principaux ennemis -. Et quand le Bruxellois explique qu’il connaissait déjà le titre de la totalité de ses albums bien avant qu’ils ne sortent, le Duc opte pour l’ironie en se demandant si Damso savait aussi qu’il l’appellerait afin de “lui donner la vie”, après avoir reçu certains de ses morceaux par l’intermédiaire du producteur Le Motif – qu’il qualifie ironiquement de YouTubeur -. Des moqueries dans la lignée des nombreuses sorties de Booba ces dernières semaines, lui qui entretient quasiment quotidiennement ses conflits sur Twitter après avoir été un utilisateur d’Instagram pendant très longtemps, un réseau social qui a finalement fait le choix… de le bannir.

À LIRE AUSSI: Booba remporte une bataille juridique dans l’affaire Ünkut ! [Photos]