Par 2 fois, Elie Semoun a vu son contenu censuré sur Instagram. L’humoriste a décidé de pousser un coup de gueule sur Twitter…

2021 nous réserve tant de surprises. S’il paraissait improbable d’associer les noms d’Elie Semoun, de Blueface, de Booba et de Trump au cœur d’un même article, le miracle s’est produit. Leur point commun : tous ont été sanctionnés (de manière différente) par la plateforme pour un contenu jugé offensant. L’humoriste a pour sa part été censuré par la filiale américaine qui s’est en effet permis de supprimer une vidéo du comédien de 57 ans, et ce à 2 reprises. Postée le 2 janvier, la séquence a été strikée une 1ère fois le 11 janvier. Republié le lendemain, l’extrait a été de nouveau supprimé dans la foulée “pour cause de discours ou symboles haineux”…

elie semoun

À LIRE AUSSI: Trump banni de Twitter, Facebook, Twitch, Instagram… Booba partage sa douleur !

Pas au goût d’Instagram

Dans la séquence en question, l’ancien compère de Dieudonné s’excusait d’avance auprès de toutes les communautés pour les blagues qu’il comptait faire en 2021. “Je voudrais m’excuser auprès de la communauté portugaise, noire, musulmane et juive, j’ai dérapé, je n’ai pas fait attention à ce que j’ai écrit, je n’ai pas voulu manquer de respect, mais vraiment je suis désolé, là mon humour… c’est parti trop loin”, assurait-il d’un air désolé avant de continuer son élocution, avec le sourire cette fois. “Voilà, si je dérape en 2021, je suis blindé, je suis sécurisé, il n’y a pas de problèmes, je me suis déjà excusé à l’avance. Voilà, salut les PD !Une dernière phrase pleine d’ironie pour laquelle il présentera à nouveau ses excuses, à la communauté homosexuelle cette fois. Un sens de l’humour qui n’a semble-t-il pas fait rire Instagram, qui a décidé de lui supprimer sa vidéo.

Le coup de gueule d’Elie Semoun

Comme Booba, c’est donc sur Twitter que le comédien et humoriste a décidé de prendre la parole, foncièrement énervé par la politique de suppression de contenus d’Instagram.“C’est bien la 1ère fois, moi qui ai fait des sketchs sur les homos, les handicapés, les pédophiles, la mort, les djihadistes, l’hôpital, les vieux, les Juifs, les Arabes, les Portugais et que sais-je encore, qu’on me censure pour une vidéo où justement je me moque du ridicule et du pathétique de devoir s’excuser pour ça”, déclare-t-il. Dans le reste de son message, il fustige ensuite l’époque que nous vivons actuellement. “Je ne comprends plus rien à cette époque de coincés et de psychorigides et de crétins qui prennent tout au 1er degré. La tyrannie de la bêtise nous envahit. Je vais continuer à faire ce que j’ai toujours fait : de l’humour non formaté.” Instagram n’a pour le moment pas fait de communiqué à ce sujet…